Devenir Plombier-chauffagiste / Technicien du froid / Frigoriste

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Métier
Durée de formation : en fonction du diplôme visé mais 2 ans en moyenne pour un CAP
Diplôme requis d’entrée en formation : selon le diplôme visé, aucun diplôme ou niveau 3ème pour un CAP
Lieux de formation : en lycées professionnels ou en CFA du bâtiment ou dans des centres de formation spécialisés BTP/TP ou chez Les Compagnons du Devoir
Déplacements : OUI

Le métier

Les plombiers-chauffagistes et les techniciens du froid ou frigoristes interviennent au niveau de la pose et de la maintenance d’équipements climatiques, sanitaires, thermiques (chaudières, cuves à fuel, etc.) ou frigorifiques (entrepôts réfrigérés, matériels de restauration frigorifiques, etc.).

Ils savent lire un plan ou en concevoir un afin d’effectuer la pose des matériels. Ils disposent souvent de compétences complémentaires comme une habilitation soudure ou PGN ou PGP gaz pour les poseurs thermiques, etc.. Une extrême vigilance en matière de sécurité est en effet nécessaire pour réaliser certaines installations.

Un technicien du froid ou frigoriste ne peut pas se permettre d’être défaillant, ou de rechercher une panne de façon désinvolte ce, pour des raisons sanitaires. Les entrepôts alimentaires des grandes surfaces contiennent par exemple des produits périssables.

Le frigoriste est un technicen de maintenance ou de fabrication de systèmes de climatisation ou de systèmes frigorifiques. En tant que spécialiste des systèmes thermiques en général, il peut être amené à travailler sur des installations de chauffage !

Souvent formés de façon continue par les marques de machines, ces professionnels se doivent de connaître les spécificités des matériels afin de gagner du temps en dépannage, en maintenance ou en commande de pièces. Ils peuvent aussi être consultés par une entreprise pour des investissements en matériel et donner ainsi leur avis sur les avantages techniques, les prix, etc..

Sûrs d’eux et efficaces, ces professionnels sont mobiles car ils doivent se rendre sur différents chantiers. Il leur faut donc avoir une assez grande disponibilité et posséder leur permis de conduire (avec encore des points dessus).

Ils sont très autonomes dans leur travail et seuls en intervention. La hiérarchie n’est donc pas présente physiquement et la satisfaction client passe souvent par le résultat terrain d’où, pour eux, une démarche de maintenance préventive à assurer (anticipation des pannes en fonction de l’usure des pièces, de la récurrence de certains dysfonctionnements, etc.).

L’accès au métier

L’accès au métier de plombier-chauffagiste se fait par le CAP Installateur Sanitaire et Thermique, et se faisait par le BEP Techniques des Installations Sanitaires et Thermiques. Attention Réforme des BEP et des cursus de formation ! Un Bac professionnel Technicien en Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques existe aussi.

On peut, pour être frigoriste, préparer le BTS Frigoriste Climatisation. Mais plus fréquemment, la formation pour être frigoriste passe par le BTS Fluides, Energies et Environnement avec ses trois options possibles : froid et climatisation, installations thermiques et sanitaires, maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques. Des habilitations spécifiques (gaz, électricité) sont requises.

A son compte, le plombier-chauffagiste doit se déclarer à La Chambre de Métiers et de L’Artisanat et suivre un stage obligatoire préalable à l’installation (gestion comptable, etc.). Il doit aussi acquérir son certificat d’aptitude puis son attestation de capacité, tout comme le frigoriste (voir les différentes catégories).

Un CAP Plombier Chauffagiste existe aussi.

Le CAP Monteur en Installations Sanitaires permet le montage et la réparation des appareils sanitaires ou des canalisations d’eau et de gaz en amont et en aval des appareils.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine et souvent le samedi, sauf organisation spécifique à l’entreprise, ou urgences.

Les lieux d’exercice

– A son compte avec une activité auprès des particuliers ou des entreprises pour le plombier-chauffagiste

– Au sein d’entreprises de prestation de services (BTP souvent)

– Au sein d’entrepôts frigorifiques, et notamment dans la grande distribution et dans la restauration

– Au sein des industries agroalimentaires utilisant de la réfrigération

– Auprès des constructeurs de matériels frigorifiques (camions, frigos, etc.)

Devenir plombier chauffagiste à son compte

Après avoir réussi à acquérir une certaine expérience auprès de sociétés spécialisées, ou auprès d’entrepreneurs du bâtiment, de nombreux plombiers chauffagistes s’installent à leur compte, mais ce n’est pas une mince affaire et il est important de prendre en compte certains point importants.

S’il semble évident pour la plupart des professionnels que la qualification, l’expertise, l’outillage, les véhicules, les partenaires fournisseurs, les locaux … sont fondamentaux pour créer une société de plomberie chauffagiste, nombre d’entre eux néglige l’acquisition client et la promotion de leur activité.

Devenir plombier à son compte c’est donc aussi penser à votre image de marque : le nom de votre activité, votre logo qui représentera votre marque, votre site Internet, ce qu’il propose comme informations. Puis de nombreuses questions à se poser et des choix à faire : souhaitez vous rejoindre les plateformes Internet de mise en relation avec les clients ? Souhaitez vous vous affilier à une régie afin de garantir une certaine quantité de travail ? Souhaitez vous mettre en avant une spécialisation dans votre secteur d’activité ?

Quels que soient vos choix nous vous conseillons donc de bien les mettre à plat et d’avoir une vision claire de votre marque, de ce que vous mettez en avant et de la manière dont vous souhaitez recruter des clients.