Devenir Masseur-kinésithérapeute / Psychomotricien / Orthoptiste / Orthophoniste / Ostéopathe

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : de 3 à 6 ans après le Bac selon la profession visée
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat de préférence Scientifique
Lieux de formation : écoles spécialisées avec entrée sur concours ou sur entretien
Déplacements : NON

Devenir

  • Masseur-kinésithérapeute
  • Psychomotricien
  • Orthoptiste
  • Orthophoniste
  • Ostéopathe

Le métier

Au carrefour de la rééducation et du soin corporel, ces métiers se rattachent à l’utilisation de techniques pour soulager des dysfonctionnements physiques diagnostiqués chez des malades par des médecins. Cheville ou yeux à rééduquer, poumons à dégager d’encombrements, maintien de la motricité, notamment pour les personnes âgées, étirements musculaires, soulagement dorsal, autant d’interventions qui loin de faire l’objet de massages comme le veut le stéréotype donnent lieu à des exercices physiques parfois douloureux pour le patient.

Ces professionnels font appel à différentes techniques comme la gymnastique, l’ultrason, l’électricité, etc. ou, dans le cadre de mouvements de rééducation particuliers, ils s’appuient sur des jeux, des ateliers ou sur des environnements adaptés aux soins donnés (salles de sport, piscines, etc.).

Avant d’intervenir, ces professionnels doivent examiner la situation de la personne malade (radios, examen clinique, etc.) pour définir les moyens et les méthodes à utiliser. Ils doivent prendre en compte l’état général de santé du malade et l’objectif visé par la prescription médicale. Il y a fréquemment une ordonnance à l’origine d’un acte de kiné par exemple.

Travaillant souvent debout sauf l’orthoptiste et l’orthophoniste, avec tous les types de publics, ils doivent avoir le sens de la communication, être précis dans leurs gestes, avoir une bonne santé physique et parfois même une bonne approche psychologique des patients, en cas de troubles psychosomatiques par exemple. Ce dernier aspect est encore plus présent et nécessaire dans l’exercice du métier de psychomotricien car ce dernier intervient le plus souvent auprès de personnes ayant subi des traumatismes psychologiques à l’origine de leurs troubles corporels.

Le masseur-kinésithérapeute est plus axé sur une démarche de rééducation motrice suite à des troubles moteurs le plus souvent.

Le psychomotricien intervient auprès de toutes les personnes qui ont des difficultés d’adaptation ou de comportement. Il prend en charge des personnes ayant des troubles fonctionnels liés à des traumatismes psychologiques ou physiques graves. Il prend aussi en charge des personnes temporairement fragilisées (accidents de la route, etc.). Il rééduque les personnes confrontées à des troubles psychologiques exprimés de façon corporelle en agissant sur leurs fonctions psychomotrices.

L’orthoptiste rééduque tous les troubles visuels possibles sur prescription de l’ophtalmologiste. C’est le kiné des yeux.

Quant à l’orthophoniste, il prévient, évalue et traite les déficiences et les troubles de la communication humaine. Il intervient au niveau des troubles du langage écrit ou oral (dyslexie, aphasie partielle, etc.) ainsi que sur toute autre forme de communication non verbale. Il choisit et met en oeuvre les techniques les plus appropriées à la pathologie des patients.

L’ostéopathe prend en charge les pertes de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments, etc. avec un seul outil, ses mains. Depuis 2002, l’exercice de la profession d’ostéopathe est enfin légalisé en France et certaines écoles d’ostéopathie bénéficient depuis 2007 de l’agrément du Ministère de La Santé.

L’accès au métier

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Métier

La formation de masseur-kinésithérapeute permet d’obtenir Le Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute et elle peut se faire de deux façons.

Soit par une formation de trois ans après le Bac (de préférence Scientifique) qui se déroule dans des instituts. Cette formation est coûteuse et elle nécessite de réussir le concours d’entrée payant préalable à la formation (compter environ dix mille euros de frais de scolarité pour les trois ans d’études). La plupart des étudiants font une année de préparation au concours.

Soit en effectuant la première année de Médecine soumise au numerus clausus (importance du rang de classement à l’issue des épreuves de l’examen de fin de première année) avec recrutement par le PCEMK pour pouvoir ensuite entrer dans l’un des instituts de formation en masso-kinésithérapie comme ceux de Paris, de Dijon, etc., selon des modalités qui sont propres à chacun des centres de formation. Il faut alors compter quatre ans d’études.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation
Seulement six instituts de formation en psychomotricité en France (quatre rattachés à des Facs de Médecine et deux privés situés à Loos et à Paris) préparent au Diplôme d’Etat de psychomotricien délivré par Le Ministère de La Santé après la réussite au concours payant d’entrée. C’est une formation là aussi très coûteuse et de plus en plus d’écoles exigent que leurs futurs étudiants aient validé leur première année de médecine. La formation dure trois ans.

Perspectives d’emploi : Métier Formation Formation Formation

Les orthoptistes doivent avoir un Certificat de Capacité d’Orthoptiste qui se prépare en trois ans après le Bac de préférence Scientifique. Ce sont des Unités de Formation de de Recherche (UFR) de Sciences Médicales et Techniques de Réadaptation des Facultés de Médecine qui ont une chaire d’ophtalmologie qui proposent ce cursus. Il faut réussir un examen d’entrée dans ces unités. Ces professionnels ne sont pas obligatoirement ophtalmologues.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Métier

Pour être orthophoniste, il faut réussir le concours payant d’entrée en formation puis réaliser quatre ans d’études après le Bac pour pouvoir obtenir son Certificat de Capacité d’Orthophoniste. La sélection est drastique pour entrer dans les écoles d’orthophonie qui dépendent souvent d’une Faculté de Médecine. De nombreuses préparations aux concours d’accès aux écoles d’orthophonistes sont proposées par des centres.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

Pour être ostéopathe, il faut être titulaire du Baccalauréat. Un diplôme national spécifique est délivré au terme de six années d’études, le Diplôme d’Ostéopathie ou DO. La sixième année permet d’approfondir ses connaissances dans un domaine précis (occlusodontie, pédiatrie, etc.). Les formations dans les écoles sont payantes et les admissions pour y entrer se font sur entretien.

Les contraintes du métier

Fréquemment le travail se déroule en journée et en soirée. Le samedi matin est fréquemment travaillé, que l’on travaille à son compte ou en structure (maisons de retraite par exemple).

Les lieux d’exercice

– En libéral pour les masseurs-kinésithérapeutes, les ostéopathes. Souvent ces derniers se regroupent en cabinets pour limiter les frais d’installation et de fonctionnement

– En établissements sanitaires (hôpitaux, maisons de retraites, cliniques, maisons de convalescence, etc.)

– Dans des instituts de bien-être pour les kinés (spas, clubs de sport, etc.)

– A domicile par le biais d’Associations comme les SESSAD (Services d’Education Spéciale et de Soins A Domicile) pour les kinés

– Les psychomotriciens interviennent en établissements sanitaires (maisons de convalescence, centres de rééducation et de réadaptation fonctionnelle, etc.) ou travaillent en libéral

– Les orthoptistes sont parfois des ophtalmologues spécialisés et ils travaillent plutôt en libéral. Quelques uns sont salariés dans des hôpitaux ou dans des centres de rééducation et de réadaptation fonctionnelle

– Les orthophonistes sont très souvent à leur compte. Certains sont salariés de structures sociales comme des centres pour enfants ou pour adultes handicapés (Instituts Médico-Educatifs, etc.).

Ressources complémentaires