Devenir Chercheur en Sciences de L’Information – en Sciences de La Communication / Sociologue / Linguiste

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Formation Formation Formation
Durée de formation : 8 ans après le Bac minimum
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : Universités
Déplacements : OUI

Le métier

Nous avons ici affaire à des disciplines scientifiques en lien avec les modes de communication humaine et qui rendent compte d’une activité riche, variée, changeante, structurée formellement ou informellement parfois. Comme pour tous les scientifiques, les démarches de ces chercheurs obéissent à des protocoles d’observation et d’expérience stricts. Sur le terrain, mais aussi en laboratoire, ces scientifiques se doivent d’arriver à effectuer des observations sans provoquer d’interférence avec l’environnement observé, et si interférence il y a, ils se doivent de prendre en compte les facteurs parasitant leurs résultats.

C’est d’ailleurs la complexité du métier, métier impliquant hypothèses, expériences, résultats et souvent publications dans des revues scientifiques du domaine de référence.

Le linguiste s’attache à l’étude de la langue au niveau du métalangage qui ne sert pas qu’à décrire la syntaxe mais aussi la sémantique. Il effectue une analyse détaillée des sons, des syllabes, ce qui lui permet de déterminer la façon dont les langues se sont construites et leur évolution à venir. De ces observations découlent d’autres recherches menées par exemple par les sociolinguistes.

L’émergence de paralangages comme le verlan, le slam, le codage des sms fait aussi l’objet d’études. Les chercheurs partent du principe qu’un nouveau langage émane le plus souvent du terrain et que ce sont ses utilisateurs au quotidien qui expriment ainsi leurs besoins sociaux, etc..

Le chercheur en Sciences de L’Information et de La Communication s’intéresse plutôt à l’information, à son contenu, à l’étude des médias de communication, à l’étude des processus, des usages de l’information et de la communication, etc.. Il est à l’intersection entre deux courants, documentation et médias, et à l’articulation entre Sciences Humaines et Sciences de l’Ingénieur.

Très à la mode à un moment, il semble que cette discipline soit plus en retrait actuellement.

Le sociologue rejoint le linguiste et le chercheur en Sciences de L’Information et de La Communication en s’intéressant au langage et/ou aux langues sous leur aspect socioculturel. Il envisage l’évolution de la langue dans un contexte social en prenant en compte des facteurs externes à la langue (sociolinguistique).

Les thématiques étudiées sont nombreuses. L’application des recherches effectuées dans ces disciplines est large, notamment en sociologie, en politique, en publicité et en marketing et au sein de maisons d’édition (dictionnaires, etc.).

L’accès au métier

Un Master 2 en Linguistique, en Sociologie ou en Communication des Organisations représente un diplôme minimum à détenir pour pouvoir devenir ensuite chercheur dans ces domaines. Après ce diplôme, il est judicieux de continuer sur un Doctorat et de soutenir une thèse. Un Master Recherche Sciences du Language Spécialité Linguistique Théorique et Descriptive existe à Paris 8.

Les parcours de formation se font essentiellement en Universités. Il est à noter que certains linguistes ou spécialistes en Sciences de L’Information et de La Communication s’arrêtent après avoir acquis un Master 2 et intègrent alors des entreprises sur des postes de salariés.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en semaine et en journée, mais les horaires peuvent être aléatoires.

Les lieux d’exercice

– Au sein des laboratoires dans des Universités

– Au sein des organismes publics de recherche comme Le CNRS

– Dans certains services comme ceux du marketing dans les grands groupes