Devenir Carrossier réparateur / Peintre en carrosserie

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : de 9 mois à 2 ans pour un CAP
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou niveau 3ème pour un CAP
Lieux de formation : lycées professionnels ou CFA ou organismes privés ou organismes de formation pour adultes
Déplacements : NON

Le métier

Le carrossier réparateur répare les véhicules endommagés. Il peut ajuster le soubassement d’une carrosserie, remplacer un élément ou le restucturer, contrôler la géométrie des châssis. A l’aide d’outils, il débosselle, redresse ou remplace les éléments accidentés du véhicule. Il travaille le métal comme le plastique pour retrouver l’esthétique d’origine. Ce métier demande des connaissances en électricité, en mécanique, en électronique, etc.. Le métier a cependant évolué et il est rare qu’on répare désormais. On remplace plutôt la pièce endommagée par une neuve et des outils de haute technicité sont désormais employés (banc de mesure au laser, logiciels GMAO).

Le peintre en carrosserie prépare les surfaces sur lesquelles il applique ensuite la peinture. Il doit redonner au véhicule son aspect d’origine en se référant au référentiel/nuancier du constructeur automobile. Il est amené à travailler sur différentes surfaces et matières et ses connaissances dans ces domaines sont primordiales.

Il ne s’occupe pas seulement de redonner bonne mine au véhicule, il lui applique aussi des traitements particuliers (antirouille, étanchéité, etc.).

Ces professionnels doivent être en excellente condition physique et respecter les règles de sécurité (port d’une combinaison de protection, masque, lunettes, cagoule, gants pour travailler en cabine de peinture, etc.). Ils ne doivent pas souffrir d’asthme ni avoir des problèmes de dos. Très consciencieux, ils doivent avoir le geste sûr et précis car les rattrapages sont souvent difficiles.

Il leur faut aussi avoir de bonnes aptitudes relationnelles car ils travaillent en relais avec les mécaniciens, les experts automobiles, les carrossiers réparateurs, etc..

Quelques uns de ces professionnels se spécialisent en tuning.

L’accès au métier

Le carrossier réparateur doit avoir un CAP Construction ou Réparation des Carrosseries. Le peintre en carrosserie a souvent un CAP Peinture en Carrosserie (voir les options à l’intérieur de chacun des CAP comme celles de peintre automobile, au pistolet, coloriste, etc.) qui s’effectue en deux ans dans les lycées professionnels ou dans les CFA. Si la personne a déjà un CAP dans une autre discipline, elle peut réaliser ce CAP en neuf mois. Des permis de conduire peuvent être requis.

Il est possible après un CAP de continuer sur un Bac pro (Construction des Carrosseries), puis sur un BTS.

Certains organismes privés proposent aussi des formations, de même que des organismes de formation pour adultes (Greta, Afpa).

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée, en semaine et parfois le samedi, sauf organisation spécifique de l’entreprise. Le permis de conduire est souvent indispensable pour bouger les véhicules.

Les lieux d’exercice

– Dans des garages et dans des concessions automobiles

– Dans des entreprises spécialisées en carrosserie-peinture

– Dans de grands parcs automobiles comme les agences de location de voitures, ou dans des entreprises appartenant à de grands groupes