Devenir Peintre en bâtiment

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Métier
Durée de formation : aucune ou 2 ans environ pour un CAP
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou niveau 3ème pour un CAP
Lieux de formation : ‘ sur le tas ‘ ou en lycées professionnels ou en CFA du bâtiment ou dans des centres de formation spécialisés BTP/TP
Déplacements : OUI

Le métier

Ces professionnels du BTP interviennent dans le second oeuvre, c’est-à-dire dans l’aménagement et dans la finition des bâtiments. Ils exercent des métiers physiques, aussi bien en intérieur qu’en extérieur, qui comportent de nombreuses opportunités d’emploi et des tâches variées.

Cependant, sur le terrain, ils interviennent plus fréquemment en extérieur pour les ravalements de façades, les intérieurs étant parfois peints par les plaquistes quand il s’agit de passer un coup de blanc sur les murs ou sur les plafonds.

Il faut avoir une certaine mobilité familiale et une bonne logistique, avoir son permis de conduire par exemple, pour pouvoir se déplacer sur les différents chantiers.

Le peintre en bâtiment intervient donc en intérieur pour les finitions et en extérieur quand il assure les ravalements, etc.. C’est aussi un professionnel qui connaît son nuancier de couleurs pour pouvoir préparer des mélanges manuellement ou avec des machines.

Parfois, il se spécialise dans des techniques de décoration comme les enduits, les effets méditerranéens, etc. et il devient peintre-décorateur. Certains peintres évoluent et se forment parfois au métier de staffeur-ornemaniste.

Ce sont des métiers qui offrent de bonnes opportunités d’insertion professionnelle, peintre en bâtiment en extérieur notamment, mais qui demandent une bonne résistance physique, une grande méticulosité et de savoir travailler dans l’urgence. Des femmes commencent à rejoindre ces métiers.

L’accès au métier

Le CAP Peintre-Applicateur de Revêtements est souhaité mais bien souvent, si une personne est très motivée et en bonne condition physique, elle peut apprendre le métier de base ‘ sur le tas ‘. On peut poursuivre sur un Bac Pro Aménagement et Finition du Bâtiment ou un BP Peinture Revêtements.

Pour exercer à son compte, il faut se déclarer à La Chambre de Métiers et de L’Artisanat et suivre un stage obligatoire préalable à l’installation (gestion, comptabilité, etc.). Sans diplôme spécifique comme le CAP votre assurance peut refuser de couvrir les dommages provoqués par votre entremise.

Par contre il est évident que le métier de peintre en bâtiment a de l’avenir. D’ailleurs pour trouver des chantiers gratuitement les peintres se sont modernisés et travaillent de plus en plus avec des plateformes Internet de mise en relation entre les clients et les artisans peintres. C’est en quelques sortes une uberisation de l’artisanat et dans ce système, c’est la plateforme de devis qui n’est pas artisan mais producteur de logiciel qui gagne au final le plus de  sous. Un modèle pas forcément pérenne pour les professionnels peintre en bâtiment qui auront tout à gagner à soigner une clientèle locale et privilégier un modèle de travail plus orienté vers le réel.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine, sauf organisation spécifique à l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Au sein de toutes les entreprises de BTP/TP, petites, moyennes ou grandes

– Dans les agences d’intérim qui recherchent ces profils

– Au sein des Collectivités Territoriales

– Au sein d’organismes de gestion d’appartements et de maisons