Devenir Agent de service et aide à la personne

Aide à domicile, Auxiliaire de vie, Agent de service hospitalier, Aide-soignant, Aide médico-psychologique

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : variable selon le métier visé et le mode de formation choisi, continu ou discontinu
Diplôme requis d’entrée en formation : à voir selon le métier ou le concours visé et les modalités de sélection de l’institut de formation sélectionné
Lieux de formation : lycées professionnels, CFA, Instituts de Formation spécialisés, organismes de formation pour adultes. Attention Réforme des BEP et des cursus de formation !
Déplacements : OUI

Comment devenir

  • Aide à domicile
  • Auxiliaire de vie
  • Agent de service hospitalier
  • Aide-soignant
  • Aide médico-psychologique

Le métier

Le service à la personne est en plein essor que ce soit dans les villes ou dans les zones rurales. De plus en plus souvent, ces métiers font l’objet de formations diplômantes..

Prendre en charge une personne dans son environnement ou à l’extérieur, c’est lui assurer dignité, autonomie et bien-être malgré son handicap ou sa maladie. C’est parfois aussi soulager les familles lors de prises en charge lourde ou éviter à la personne diminuée une hospitalisation ou un placement dans une maison de retraite.

Les métiers qui suivent sont des métiers de service à la personne : aide à domicile (courses, repas, ménage, aide administrative), auxiliaire de vie, assistant de vie aux familles, aide-soignant (toilette des personnes, prise de température à domicile ou en établissement) et aide médico-psychologique (ateliers de motricité, soutien psychologique, sorties culturelles).

Ce sont des métiers qui souffrent d’un conflit entre prise en charge humaine véritable et rentabilité économique. Souvent le personnel vit comme une pression de devoir travailler vite alors que pour donner des soins efficaces il lui faudrait plus de temps. Par exemple, on considère généralement qu’il faut vingt minutes par personne pour effectuer une toilette. En réalité, le personnel n’a que douze minutes maximum par personne et c’est un laps de temps très court pour établir une relation humaine de confiance avec la personne prise en charge.

L’agent de service hospitalier, contrairement à l’intitulé du métier, peut intervenir dans tous les types d’établissements sanitaires (maisons de retraite, Instituts Médico-Educatifs, etc.). Il assure l’entretien des locaux et des matériels dont leur stérilisation selon des normes strictes d’hygiène afin d’éviter les infections ou la diffusion de maladies contagieuses (de type gastro-entérite, etc.).

Pour exercer ces métiers de contact (aide médico-psychologique, aide à domicile, aide-soignant), il faut être souple, ouvert d’esprit, chaleureux et être capable d’établir une vraie relation de confiance avec les personnes prises en charge et leur famille. Les publics concernés sont souvent dits fragiles car dépendants physiquement et/ou mentalement (handicap physique, maladie d’Alzheimer, etc.). La plupart des personnes qui ont recours à ces services sont âgées ou ont, pour le moins, des problèmes momentanés d’autonomie (ex : une femme enceinte en arrêt maladie, etc.).

Pendant longtemps ces professions ont souffert d’une mauvaise image sociale. Aujourd’hui, la tendance s’inverse et on reconnaît plus facilement les compétences tant humaines que techniques des professionnels exerçant dans ce secteur d’activité.

L’accès au métier

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

Le métier d’aide à domicile ou d’auxiliaire de vie accessible sans diplôme jusqu’alors se voit maintenant professionnalisé par le DEAVS (Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale de niveau BEP/CAP) qui permet de travailler plus facilement. Ce diplôme (avec formation de neuf à trente-six mois en fonction de la façon dont elle est dispensée, de manière continue ou discontinue, dans des centres agréés après épreuves d’admission) facilite l’évolution professionnelle vers des postes d’agent de service hospitalier ou d’aide-soignant et dispense du concours écrit d’entrée pour ce dernier métier. L’équivalence de ce diplôme existe avec le BEP Carrières Sanitaires et Sociales (BEP CSS).

Selon La Loi, les aides à domicile n’ont pas à effectuer de toilettes ou de soins de premier niveau (donner les médicaments, mettre un pansement, etc.). Sur le terrain, la réalité est parfois différente et l’aide à domicile est amené à effectuer certaines de ces tâches normalement du domaine de l’aide-soignant.

De plus en plus souvent, le permis de conduire est exigé pour se déplacer de domicile en domicile surtout dans les zones rurales et pour effectuer les courses des personnes en manque d’autonomie. La mise à disposition d’une voiture de service n’est pas une obligation de l’employeur. Bien vérifier pour exercer ses vaccins qui doivent être à jour.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

Le BEP Carrières Sanitaires et Sociales ou le BEP Bioservices est souvent demandé pour être agent de service hospitalier. Il faut aussi avoir obligatoirement tous ses vaccins à jour dont le vaccin de l’hépatite B (fortement conseillé). Souvent ces agents sont aussi employés pour effectuer la toilette des personnes. La Loi le tolère s’ils travaillent en binôme avec un aide-soignant. Attention Réforme des BEP et donc des cursus de formation !

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Métier

Seule une personne diplômée du CAFAS (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Aide-Soignant) et maintenant du DPAS (Diplôme Professionnel d’Aide-Soignant) est reconnue et peut être employée comme aide-soignant depuis le décret de février 2007. Ce diplôme se passe en instituts de formation et lors de stages cliniques. Il fait l’objet d’un concours d’entrée et la formation dure dix mois. Il n’y a pas de diplôme requis pour pouvoir se présenter au concours.

Après trois ans d’expérience en tant qu’aide-soignant, le professionnel peut se présenter au concours pour devenir infirmier.

A l’inverse, si le postulant au concours d’aide-soignant a le Bac, il peut se présenter au concours d’entrée d’infirmier. S’il est reçu au concours d’infirmier et s’il valide sa première année de formation d’infirmier, il pourra exercer en tant qu’aide-soignant. C’est pourquoi des titulaires du Bac se présentent aux deux concours d’aide-soignant et d’infirmier.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Formation Formation

L’aide médico-psychologique a un diplôme (DEAMP ou Diplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique) qui s’acquiert en douze mois en formation continue ou en dix-huit mois en formation discontinue dans des instituts de formation pour ceux qui sont en situation d’emploi d’AMP. Il faut réussir des épreuves d’admission. Ce professionnel intervient normalement uniquement au niveau du soutien psychologique des personnes dont il a la charge.

N.B. : face à la pénurie d’aides-soignants, de plus en plus d’employeurs ont recours aux aides-médico-psychologiques pour effectuer la toilette des personnes.

Attention Réforme des BEP et donc des cursus de formation !

Voir aussi les conditions d’accès aux divers concours !

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et parfois le samedi matin. Certains personnels peuvent travailler la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Les lieux d’exercice

– Au domicile des personnes ‘ fragilisées ‘, notamment par l’intermédiaire des chèques emploi service universel pour les aides à domicile

– En établissements sanitaires comme les hôpitaux, les cliniques, les maisons de retraite médicalisées, etc. pour les agents de service hospitalier, pour les aides-soignants et pour les aides médico-psychologiques

– Par le biais d’Associations (de type ADMR ou ASSAD) pour les aides à domicile salariés et pour les aides-soignants