Devenir Tourneur-fraiseur

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 2 ans pour un CAP ou pour un BEP (Attention Réforme des BEP !)
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou CAP ou niveau 3ème pour faire un CAP
Lieux de formation : lycées professionnels ou CFA
Déplacements : NON

Le métier

Un tourneur-fraiseur fait partie des usineurs qui sont des professionnels de la fabrication des pièces en métal. Il usine des pièces sur machines-outils manuelles dites conventionnelles ou automatisées à commandes numériques (MOCN) c’est-à-dire qu’il leur donne forme et qu’il les façonne. Le tourneur est généralement l’ouvrier sur tour qui permet de faire des pièces rondes et le fraiseur est l’ouvrier sur fraiseuse qui permet de faire des pièces présentant des angles. Les matériaux utilisés sont divers (bois, métal, plastique, matériaux composites, etc.) et les procédés parfois complexes.

Ce professionnel sait parfaitement lire un dessin technique, a une représentation spatiale précise et il est excellent manuellement. Appliqué, concentré, il est souvent soumis à des contraintes économiques en terme de cadence et de perte minimale de matières premières. On lui demande maintenant d’avoir des compétences informatiques – en commandes numériques – pour pouvoir paramétrer sa machine qu’il doit surveiller.

De plus en plus souvent, son travail consiste à surveiller des machines travaillant en réseau, d’où l’orientation du métier vers des tâches de contrôle, de maintenance du matériel d’usinage ou de surveillance. Il arrive aussi qu’on lui demande d’avoir un sens de l’analyse pointu pour pouvoir proposer des solutions de conception de machines de production, notamment dans Les PME où il n’y a pas ou peu d’ingénieurs.

Autonome sur son poste de travail et généralement rattaché à la production, il fabrique souvent des produits finis, d’où son aptitude à contrôler la qualité et la précision de son travail avant conditionnement ou montage.

C’est une profession encore très largement masculine mais il n’y a pas de spécificité permettant d’exclure la gente féminine de ce métier, si ce n’est le fait que certains employeurs peuvent être encore un peu suspicieux, voire même sceptiques, face à l’emploi possible de femmes sur ces postes.

L’accès au métier

Le BEP Productique Mécanique option Usinage est recherché. Les options et les lieux de stages sont déterminants pour l’insertion professionnelle.

Aujourd’hui, les exigences de la profession se diversifient avec des diplômes comme le BEP MPMI (Métiers de La Production Mécanique Informatisée), le Bac pro Productique Mécanique option Technicien d’Usinage, le Bac pro Technicien Outilleur, etc..

Attention Réforme des BEP et donc des cursus de formation ! Des CQPM existent aussi comme celui de pilote de cellule d’usinage.

Les contraintes du métier

Le travail se déroule souvent en horaires fixes de journée.

Les lieux d’exercice

– Dans les entreprises de métallurgie, de chaudronnerie et dans toutes les entreprises industrielles ayant un pôle conception