Devenir Technicien / Ingénieur Qualité-Sécurité-Environnement

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : de 2 à 5 ans après le bac selon le niveau visé
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat Scientifique de préférence
Lieux de formation : Instituts Universitaires de Technologie, Universités ou Ecoles d’Ingénieurs
Déplacements : OUI

Le métier

  • Technicien Qualité-Sécurité-Environnement
  • Ingénieur Qualité-Sécurité-Environnement

La défense de l’environnement est au goût du jour et les entreprises l’utilisent souvent comme une valeur ajoutée pour leurs produits. La Législation se renforce d’ailleurs sur ce point et des normes ISO 14000 ont été créées afin de certifier les entreprises qui prennent à coeur ces problématiques. Le domaine est vaste et désigne aussi bien le traitement des eaux usées rejetées par une entreprise que les déchets en tous genres ou la production de gaz à effet de serre, etc..

L’environnement n’est pas réduit à ‘ Dame Nature ‘ et à sa protection. Il concerne aussi l’environnement de travail des salariés et tout ce qui permet de veiller à la protection de leur santé (amiante, plomb, etc.).

Des techniciens et des ingénieurs sont recherchés par les entreprises mais ceux qui ont la triple compétence Qualité-Sécurité-Environnement sont les plus sollicités.

Les contrôles des services administratifs publics sont fréquents et les consommateurs sont soucieux de leur santé. Les entreprises ne peuvent faillir sur la qualité de leurs produits, notamment dans l’industrie agroalimentaire. En effet, c’est toute la production qui peut être menacée en cas de défaillance, et lorsque c’est le cas, il y a perte de confiance des clients, des délais non respectés, des stocks de produits invendables, etc..

Le professionnel du domaine doit donc éplucher les normes, les directives et les lois afin de comprendre comment les mettre en oeuvre sur le terrain. Il doit aussi monter des dossiers administratifs et juridiques très complexes pour obtenir des certifications (ISO, etc.) après audits. Pour cela, il lui faut une patience et une concentration très fortes.

De plus, des ‘ Grenelle de l’Environnement ‘ envisagent des mesures strictes sur tous ces points environnementaux et les entreprises ont compris qu’en prenant en compte ces aspects précis, elles peuvent agir sur la valorisation de leurs déchets (recyclage, vente, etc.) et se forger une image positive auprès de leurs clients et de leurs partenaires.

Au sein d’une Collectivité Territoriale (gestion d’un centre de tri des déchets, gestion d’un parc locatif, etc.) ou d’une entreprise spécialisée (distribution d’eau, distribution de gaz, etc.), les personnes recrutées devront pouvoir répondre aux impératifs de qualité et de sécurité de l’environnement.

L’habitat est un domaine particulier. Il s’agit pour le professionnel de s’assurer de la salubrité des lieux, de donner son avis lors de constructions ou de rénovations (ex : intervention sur des équipements comme les ballons de stockage d’eau chaude pouvant favoriser des maladies, etc.) et d’intervenir en cas d’incident.

A partir d’audits internes ou demandés en externe, l’entreprise peut se repositionner et améliorer sa démarche qualité en lien bien sûr avec son environnement.

Le rôle des professionnels Q-S-E (Qualité-Sécurité-Environnement) consiste aussi à sensibiliser le personnel aux bonnes pratiques, voire même à le former et à lui programmer les stages de formation adaptés.

Rigueur, anticipation, conviction, pédagogie sont des qualités indispensables. Il faut aussi, bien souvent, que ces professionnels travaillent à partir d’un budget fréquemment resserré et qu’ils rendent compte de son utilisation.

L’accès au métier

Obtenir une Licence Professionnelle Environnement est la première étape à franchir pour pouvoir trouver un emploi en tant qu’assistant mais un parcours en Qualité-Sécurité-Environnement est plus judicieux à suivre. Un Master Pro 2 Environnement ou Qualité-Sécurité-Environnement permet d’être ingénieur. Les options choisies, le choix des stages et le parcours professionnel déjà réalisé conditionneront l’emploi futur et le secteur d’activité professionnelle.

Des parcours en grandes écoles d’ingénieurs sont appréciés par les entreprises.

Rares pendant un temps, ces professionnels étaient alors très recherchés. Aujourd’hui, ce secteur professionnel souffre à cause d’une offre de services plus grande que la demande effective des entreprises ou des Collectivités Territoriales.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en semaine et en journée.

Les lieux d’exercice

– Au sein des Collectivités Territoriales pour la gestion de centres de tri des déchets, pour la gestion de parcs locatifs, etc. (sur concours)

– Au sein du service environnement d’une Direction des Affaires Sanitaires et Sociales (sur concours)

– Au sein d’un service qualité, dans une entreprise industrielle notamment

– Au sein d’entreprises de distribution d’eau, d’énergie, de gaz, etc.