Devenir Photographe / Technicien de labo photo

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Formation Formation Formation
Durée de formation : de 9 mois à 2 ans pour un CAP et 2 ans après le Bac pour un BTS Photographie
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun pour un CAP ou niveau 3ème, Bac pour un BTS
Lieux de formation : CFA ou lycées professionnels, Université Paris 8, Grandes Ecoles Publiques de photographie. Des écoles privées existent aussi mais leurs réputations sont à vérifier (Efet, Etpa, etc.)
Déplacements : OUI

Le métier

Le photographe terrain (travail proche de celui de reporter) ou le photographe de mode ou le photographe d’art évolue dans un monde fermé où opportunités, ténacité et compétences font la différence.

Les photographes ‘ courants ‘ par contre travaillent à leur compte en boutique et ils réalisent pour des particuliers des albums événementiels (mariages, baptêmes, etc.).

Celui qui souhaite être photographe orienté mode, terrain ou art ou celui qui souhaite créer sa propre agence doit apprendre les techniques de la photographie aussi bien argentique que numérique, en extérieur comme en studio. Il ne s’agit pas simplement de régler son appareil et de prendre des photos pour être photographe. L’éclairage est déterminant ainsi que le réglage du matériel proprement dit (mise au point, vitesse pour les mouvements, effets d’optique et jeux de lignes, de courbes, de lumières, etc.).

S’il travaille avec des intervenants, ce professionnel doit inspirer confiance et mettre à l’aise à la fois son client et les partenaires nécessaires à la réalisation de la prestation. Le matériel, les accessoires, le développement, les intervenants et les infrastructures utilisées sont très coûteux.

Un photographe connu embauche parfois des assistants à la mission ou beaucoup plus rarement il les salarie à temps plein. Il faut donc s’armer de patience, se créer un bon carnet d’adresses (entreprises, monde du spectacle, de la publicité, etc.) pour avoir du travail.

Une fois les photos prises, place au technicien de labo photo qui les développe ou les tire selon le support demandé puis les analyse. Un choix de photos est opéré par le photographe avec le client et bien souvent elles repasseront encore entre les mains du technicien de labo photo qui montera le décor, retouchera les photos, etc.. Ces professionnels artistes travaillent avec une équipe spécialisée dans l’image même si ce sont eux qui impulsent style et mise en scène.

Le photographe que l’on côtoie quotidiennement tient plus un rôle de conseiller, un rôle de vendeur et de réalisateur d’albums de la vie courante. Il tient souvent une boutique et il propose d’intervenir sur le terrain pour filmer ou pour prendre en photo des événements particuliers. Il développe ou tire ensuite les photos puis il les monte sur un support spécifique (album papier, cd, dvd-vidéo, calendrier, etc.). Il peut aussi vendre du matériel photographique.

La généralisation du numérique sous forme d’appareils photos ou de caméscopes performants a fait chuter les commandes. Aujourd’hui, certains photographes ressentent donc une certaine frustration face au manque de créativité et de liberté dans l’exercice de leur métier qui tend à disparaître.

L’accès au métier

Le CAP Photographe obtenu par la voie de l’alternance de préférence est un diplôme minimum à obtenir et il est nécessaire pour s’installer à son compte. Il est possible de continuer ses études par un Bac puis avec un BTS Photographie, diplôme beaucoup plus technique orienté chimie, physique, etc. qui permet de maîtriser les processus photographiques et leur environnement.

Sept Ecoles Publiques de Photographie existent (ENSP d’Arles, Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière, Ecole des Métiers de l’Image Les Gobelins, ENSAD, ENSBA, IPC et ISNA) et il est possible de préparer un Master pro Photographie à l’Université Paris 8. On peut aussi rejoindre une école privée comme Icart Photo/Ecole de Photographie de Paris, l’EFET, L’ETPA ou L’Ecole de Condé.

L’IFROA ou Institut des Restaurateurs d’Oeuvres d’Art a une option photographie.

Les contraintes du métier

Les horaires sont très variables si la profession de photographe est exercée en freelance. Les horaires sont plus réguliers en magasin avec du travail en journée et le samedi.

Les lieux d’exercice

– En agences de photos

– En boutiques

– En freelance