Devenir Paysagiste / Agent des espaces verts / Jardinier / Ouvrier paysagiste

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : aucune pour un ouvrier paysagiste ou 2 ans pour un CAPA, 2 ans après le Bac pour un paysagiste
Diplôme d’entrée en formation requis : aucun ou niveau 3ème pour un CAPA, Bac plutôt technique pour un paysagiste
Lieux de formation : lycées professionnels agricoles, CFA, Maisons Familiales Rurales, écoles privées, organismes d’insertion professionnelle
Déplacements : OUI

Les métiers

  • Agent des espaces verts
  • Jardinier d’espaces verts
  • Ouvrier paysagiste
  • Paysagiste

Ces métiers de plein air comprennent tout d’abord les agents des espaces vertsles jardiniers d’espaces verts et les ouvriers paysagistes, et ils sont surtout exercés par des hommes à cause de la résistance physique nécessaire. La manutention, les positions de travail à prendre et les conditions climatiques sont souvent assez difficiles à supporter (conditions climatiques différentes selon les régions, pluies ou grosses chaleurs, par exemple).

En revanche, l’autonomie sur le terrain, l’organisation personnelle possible du travail et le rythme de ce même travail (travail en horaires de bureau le plus souvent) font apprécier ces métiers aux amoureux de la liberté et du grand air.

Un peu éclectiques, ces métiers vont de la tonte des pelouses à l’élagage des arbres tout en englobant aussi voirie, drainage de rivières, etc.. Il s’agit d’aménager, d’entretenir et de participer à la création de parcs, de jardins, etc.. Le permis C (Poids Lourds) est parfois demandé pour pouvoir transporter le matériel ou les matières premières.

Le paysagiste est, quant à lui, un créateur. Il envisage l’aménagement des espaces et il agit pour les mettre en forme, les réhabiliter ou les transformer. Il ne lui suffit pas d’aimer la nature pour être compétent, loin de là. C’est en effet un professionnel qui :

maîtrise le dessin sur planche à dessin de plus en plus souvent remplacé par l’informatique (CAO),

prend en compte les contraintes économiques et climatiques (sécheresses à prévoir, résistances des plantes, entretiens, etc.),

prend en considération les contraintes environnementales (types de sols, zones protégées, etc.),

et étudie les objectifs visés comme la création d’un square, le ‘ fleurissement ‘ d’un boulevard, la création du jardin d’un établissement institutionnel, etc..

De bon contact, le paysagiste est l’interface avec le client, avec les équipes techniques sur le terrain (celles qui vont réaliser), avec les organismes officiels d’aménagement du territoire ou avec les organismes d’installations techniques (conduites de gaz, etc.). Il lui faut parfois beaucoup de patience et de conviction pour faire avancer les projets.

Attention, il y a peu de débouchés en tant que paysagiste salarié et pour se mettre à son compte, il faut être un excellent commercial pour pouvoir décrocher des commandes régulières !

L’accès au métier

Aucune qualification particulière n’est demandée pour être ouvrier paysagiste, agent des espaces verts, etc., même si des formations existent et sont de plus en plus exigées comme le CAPA option Travaux Paysagers, Espace Vert ou le BPA Ouvrier Hautement Qualifié en Jardins et Espaces Verts. Un Bac pro et un BP Travaux Paysagers existent pour ceux qui veulent évoluer professionnellement. Avoir son permis C (Poids Lourds) est un atout et parfois des CACES.

Pour être paysagiste, le métier passe par une formation comme le BTSA Aménagements Paysagers. Des profils venant des écoles d’architecture en lien avec l’urbanisme sont aussi recherchés, mais ces profils se situent à des niveaux ingénieurs et les salaires, dans ces métiers du paysage, sont parfois peu attractifs pour ces diplômés. Des ingénieurs paysagistes sont aussi formés par de Grandes Ecoles spécialisées.

Les contraintes du métier

Le travail se déroule en journée sauf organisation spécifique de l’entreprise. Le permis C est parfois demandé.

Les lieux d’exercice

– En entreprises d’entretien d’espaces verts et/ou de forêts, parfois aussi en entreprises de BTP-Espaces Verts

– En entreprises de conception et d’aménagement d’espaces verts pour les paysagistes. Attention, sur le terrain, peu d’entreprises sont vraiment spécialisées dans ce domaine ! Elles proposent les services mais n’ont pas toujours les commandes ou la compétence requise (hormis en entretien d’espaces verts)

– Dans Les Collectivités Territoriales comme vacataire, contractuel ou titulaire après concours

– Dans des associations d’insertion professionnelle