Devenir Moniteur-éducateur / Educateur spécialisé / Educateur technique spécialisé

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 3 ans maximum selon le diplôme ou le certificat visé
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun pour être moniteur-éducateur, Bac pour être éducateur spécialisé, diplôme technique plus expérience professionnelle pour devenir éducateur technique spécialisé
Lieux de formation : dans des écoles agréées après réussite aux concours d’entrée ou aux épreuves de sélection
Déplacements : NON

Le métier

Ces professionnels interviennent auprès de tous les publics en difficulté ou inadaptés : enfants, adolescents et adultes dans le cadre du handicap, des troubles du comportement, des addictions, dans le cadre de problèmes familiaux graves ou de la réinsertion sociale. A travers un accompagnement socio éducatif, leur rôle est de prévenir, de restaurer et de préserver l’autonomie des personnes.

Le métier est large en terme de publics, de problématiques et d’actions, d’où bien souvent la polyvalence des profils inscrits dans le champ des travailleurs sociaux.

Les éducateurs techniques spécialisés possèdent une compétence ou une technique professionnelle qu’ils utilisent comme vecteur socio éducatif (la menuiserie, la floriculture, la cuisine etc.). Cette compétence leur permet de transmettre un savoir particulier qui aidera les personnes en difficulté à s’insérer professionnellement.

Ce sont des métiers où il ne faut pas avoir peur des relations humaines et parfois même du conflit. L’éducateur spécialisé est garant d’un cadre et des règles sociales à apprendre ou à réapprendre. Il est garant aussi du développement de l’autonomie de personnes en grande difficulté.

Ces professionnels ne sont pas des ‘ assistants sociaux ‘. Ils n’interviennent pas dans le champ administratif mais uniquement dans celui de l’accompagnement. Comme l’intitulé l’indique, ils sont sur le terrain et ils mènent des actions spécifiques (sorties, ateliers, soutien scolaire, etc.).

Les éducateurs spécialisés doivent être aptes à monter des projets socio éducatifs (pédagogie, plan de financement, partenariat, encadrement, etc.) et aptes aussi à rédiger des synthèses concernant leurs bénéficiaires pour des intervenants relais comme les médecins, les psychologues, les représentants de La Loi (juges, etc.). Être des pédagogues, des coordinateurs, des gestionnaires, etc., autant de facettes de leur métier qu’ils doivent maîtriser pour réussir auprès des personnes qu’ils accompagnent.

Enfin, ces métiers demandent une réelle stabilité psychologique et physique, de la persévérance, de l’écoute, une autorité naturelle et une grande capacité à travailler en équipe et en relais avec d’autres intervenants. Il faut aussi savoir faire preuve d’une grande disponibilité car les horaires sont variables (nuits, week-ends, astreintes, etc.). La responsabilité des éducateurs peut aussi être engagée devant les tribunaux en cas de problème.

Le moniteur-éducateur exerce les mêmes fonctions que l’éducateur spécialisé, montage et gestion de projets socio éducatifs en moins.

L’accès au métier

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

La formation d’éducateur spécialisé dure trois ans et elle permet d’obtenir le DEES ou Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé après la réussite du concours d’entrée (épreuves écrites puis orales). Une autre voie d’accès pour obtenir le DEES passe par l’obtention d’un DUT Carrières Sociales option Education Spécialisée plus une année de formation complémentaire.

Les épreuves de sélection du concours d’éducateur spécialisé sont difficiles et le diplôme se prépare dans des écoles agréées par Le Ministère des Affaires Sociales. Comme tout concours, il est payant et beaucoup de jeunes à la sortie du Bac ou après une première année de Fac se repositionnent sur ce métier.

Il faut avoir son Bac pour se présenter au concours.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

L’éducateur technique spécialisé est un éducateur détenteur d’une compétence professionnelle qu’il va enseigner. Il va l’utiliser comme vecteur de son action socio éducative pour faire acquérir une autonomie aux personnes en difficulté ou pour la leur préserver. Les spécialités enseignées peuvent être, la menuiserie, la floriculture, etc.. Il intervient souvent dans des Etablissements et Services d’Aide par Le Travail (ESAT) en lien avec un programme d’insertion professionnelle.

Le CAFETS ou Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Educateur Technique Spécialisé s’obtient en trois ans et la formation ne peut se faire qu’en cours d’emploi. Seules les personnes qui exercent déjà une activité dans l’enseignement technique sont concernées. Pour se présenter aux épreuves d’admission organisées dans chaque centre de formation, il faut un Bac de Technicien, un Brevet de Technicien ou un diplôme de l’enseignement technologique plus trois ans de pratique professionnelle.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

La formation de moniteur-éducateur dure deux ans et permet d’obtenir Le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Moniteur-Educateur ou CAFME. Aucun diplôme n’est exigé pour se présenter aux épreuves de sélection. Chaque centre de formation sélectionne ses étudiants selon des modalités qui lui sont propres. Beaucoup de jeunes se positionnent sur ce métier pour son aspect terrain et pour ses activités pratiques.

Bien souvent, les fonctions exercées par le moniteur-éducateur sont les mêmes que celles d’un éducateur spécialisé, le montage et la gestion de projets socio éducatifs en moins.

Les contraintes du métier

Les horaires varient selon le type d’établissement, avec des nuits, des week-ends, des jours fériés travaillés.

Les lieux d’exercice

– Dans le milieu du handicap : Instituts Médico-Educatifs en milieu ouvert ou fermé, etc.

– Dans les endroits où l’on soigne les addictions comme des centres de conseil ou des centres de tabacologie, d’alcoologie, d’addictologie, etc.

– Dans Les Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation (SPIP) en relation avec les foyers placés sous la direction de la PJJ (Protection Judiciaire de La Jeunesse), sous la direction de la DDASS, etc.

– Dans des établissements scolaires placés en zones prioritaires d’éducation

– Dans des zones sensibles en tant que médiateurs de quartier

– Auprès des populations étrangères dans des foyers d’accueil d’immigrés, dans des centres d’apprentissage du Français Langue Etrangère, dans des centres d’insertion emploi, etc.

– Dans des centres de réinsertion sociale comme des Établissements et Services d’Aide par Le Travail (ESAT), etc.