Devenir Métreur / Économiste de la construction

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 2 ans après le Bac pour faire un BTS
Diplôme requis d’entrée en formation : Bac pour faire un BTS
Lieux de formation : lycées professionnels ou CFA du bâtiment ou organismes de formation pour les adultes
Déplacements : NON

Le métier

L’économiste de la construction a un rôle vital à jouer, celui de chiffrer un chantier et de déterminer le coût total d’une construction. Il effectue les métrés et les devis quantitatifs et estimatifs d’ouvrages. Et, quand il s’agit d’argent, les entreprises sont peu conciliantes. Son rôle consiste à définir les indicateurs de coûts sur des périmètres donnés et à garantir la qualité de l’information ‘ coûts de construction ‘ en fonction des matières premières nécessaires, des ressources humaines à prévoir, des besoins matériels, etc.. Il assure aussi l’analyse financière de dossiers comme les appels d’offres.

Attention à ses devis et à ses prévisions de délais si ceux-ci sont dépassés, et de très loin !

Les nomenclatures et les barèmes de prix fluctuent. Les économistes de la construction se doivent donc d’être à jour afin que leurs chiffrages soient calculés au plus juste. En cas de flambées des prix, du fer et du cuivre par exemple, l’économiste devra trouver des solutions palliatives d’approvisionnement auprès de fournisseurs étrangers, d’où la maîtrise de l’anglais souvent impérative pour exercer.

A la fois en bureau d’études et sur le terrain, l’économiste vérifie l’adéquation entre ses prévisions et la réalité du chantier afin de procéder aux réajustements nécessaires. Le projet lancé, il effectue des métrés ou des relevés de croquis. Pour préparer ses chantiers, il aura au préalable quantifié les moyens humains, matériels et financiers nécessaires en établissant un planning de réalisation en partenariat avec le maître d’ouvrage qui commande le bâtiment, le maître d’oeuvre (l’architecte) ou les entreprises chargées des travaux.

L’économiste a donc affaire à ces dernières, amicalement souvent, moins amicalement parfois, quand il considère qu’il y a du gaspillage, des retards pris sans motif réel, des vols manifestes ou toute autre dérive qui pourraient l’amener à revoir ses chiffres, et à devoir se justifier auprès de sa hiérarchie.

C’est un métier de rigueur et de relations humaines accessible aux hommes comme aux femmes, et ces dernières profitent des conditions particulières de travail dans ce métier du BTP pour s’y insérer largement.

Le métier de métreur est un métier qui se raréfie au profit de celui d’économiste de la construction ou d’aide-conducteur de travaux. Ce professionnel est chargé d’estimer le coût de revient d’un ouvrage et de répondre aux appels d’offres. Il estime et il établit les devis et les factures. Il assure la préparation du chantier, son suivi et la gestion du budget alloué. Il exerce plutôt dans les cabinets d’architecture ou dans des bureaux techniques sous-traitants. Il peut être métreur peinture, etc..

L’accès au métier

Pour réussir son insertion professionnelle comme économiste de la construction, l’idéal c’est d’avoir un BTS Etudes et Economie de La Construction. Le Bac pro Technicien du Bâtiment Etudes et Economie existe aussi et l’insertion professionnelle est encore possible avec lui, mais elle semble s’émousser au profit de profils supérieurs comme le BTS ci-dessus nommé qui peut être suivi d’un Master.

Les métreurs étaient, quant à eux, souvent formés sur le terrain ou étaient issus d’un BEP Technique du Gros Oeuvre du Bâtiment mais ils doivent maintenant renforcer leurs parcours d’études. Attention Réforme des BEP et des cursus de formation !

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine, sauf organisation spécifique à l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Dans les grandes entreprises de BTP/TP

– Au sein de grands cabinets d’architectes ou en cabinets techniques ou dans des Ministères, des Préfectures