Devenir Médecin spécialiste

Ophtalmologue, Cardiologue, Gynécologue-obstétricien, Neurologue, Pneumologue, Oto-Rhino Laryngologiste, Dermatologue, etc.

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Métier
Durée de formation : jusqu’à 13 ans après le Bac
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat Scientifique
Lieux de formation : Facultés de Médecine
Déplacements : NON

Les spécialités

  • Ophtalmologue
  • Cardiologue
  • Gynécologue-obstétricien
  • Neurologue
  • Pneumologue
  • Oto-Rhino Laryngologiste
  • Dermatologue, etc.

Le métier

Exerçant souvent en libéral, le médecin spécialiste qu’il soit ophtalmologue, cardiologue, gynécologue-obstétricien, neurologue, pneumologue, oto-rhino laryngologiste ou dermatologue, etc. occupe parfois en parallèle de son activité en cabinet privé un poste en centre hospitalier ou en clinique.

Au coeur des vies et spécialiste d’un domaine de la santé spécifique, c’est un expert médical. Son diagnostic fait autorité et il le relaye au médecin généraliste référent du patient, que ce dernier soit envoyé ou non par lui.

Selon sa spécialité et son parcours de formation, il peut aussi être chirurgien en clinique, en hôpital et moins fréquemment en cabinet privé. Son parcours de formation est long et lui demande de se diriger vers une spécialisation à la fin de son cursus de Médecine.

La réforme du système de santé conduit certaines consultations de spécialistes à ne plus être remboursées ou seulement partiellement.

L’accès au métier

La voie d’accès vers les métiers de médecins spécialistes est unique : Les Facultés de Médecine et un parcours de Médecine avec spécialisation. Bien vérifier que La Faculté de Médecine choisie est rattachée à un Centre Hospitalier Universitaire pour une meilleure formation.

La profession de médecin est régie par le ‘ numerus clausus ‘, c’est-à-dire qu’il y a un nombre défini à l’avance de candidats qui pourra passer en deuxième année de Médecine. Ce sont donc les meilleurs qui se verront offrir la possibilité de continuer en médecine à la fin de leur première année.

A la fin de sa formation, le médecin pourra continuer son parcours et se spécialiser dans une discipline. La durée des études peut être longue (treize ans environ).

Les contraintes du métier

Le travail se déroule en journée et tard le soir. Le samedi matin est fréquemment travaillé.

Les lieux d’exercice

– La plupart des médecins spécialistes s’installent en libéral. Comme ils sont peu nombreux, ils choisissent de préférence d’exercer dans les grandes villes, d’où parfois leur grand éloignement géographique pour les patients ‘ non urbains ‘, et les longs délais d’attente pour obtenir un rendez-vous avec eux

– La plupart d’entre eux occupent aussi en parallèle un poste dans un établissement sanitaire (centre hospitalier, clinique, etc.)

Devenir chirurgien

Si vous avez trouvé que le parcours pour devenir médecin spécialiste était ardu, préparez vous à la suite car pour devenir chirurgien il vous faudra étudier en tout, après le bac, 12 à 15 années.
Évidemment le métier est vaste et il s’agit de spécialiser dans une des branches suivantes : neurochirurgie, chirurgie plastique et reconstructive, chirurgie cardiaque, chirurgie pédiatrique, chirurgie viscérale, chirurgie vasculaire…

Après avoir obtenu un bac scientifique, il faudra donc s’inscrire à l’université, en première année. C’est lors de ce début de cursus universitaire que les étudiants font généralement leur choix de spécialisation.  Après le PACES qui est fait le tronc commun des études de santé, arrive le  DCEM (4 ans), puis le 3e cycle et l’examen classant national (ECM) qui donne enfin accès à l’internat et aux spécialités.
A ce stade, l’étudiant est interne en hôpital et préparer un DES (diplôme d’études de spécialités) pendant 5 ans : chirurgie générale.  Enfin après le DES il faudra encore consacrer 2 années supplémentaires pour faire un DESC (diplôme d’études de spécialités complémentaires), qui affine encore la spécialité.  Ne devient donc pas chirurgien qui le veut ! Il faut compter 12 à 15 ans d’études après le bac, beaucoup de sérieux et de motivation.