Devenir Magasinier / Magasinier-cariste

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : quelques semaines pour passer un CACES et de 9 mois à 2 ans pour un CAP
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou niveau 3ème
Lieux de formation : lycées professionnels ou organismes de formation pour adultes comme L’AFT-IFTIM ou auto-écoles spécialisées
Déplacements : NON

Le métier

Le magasinage effectué à l’aide de matériel ou effectué manuellement allie planification, coordination, manutention et bon sens. De la commande à la livraison, le magasinier doit préparer des palettes dans un temps imparti et selon un bon de commande préétabli et strict. Il doit aussi remplir les papiers administratifs, effectuer un contrôle qualité, gérer les stocks de manière informatisée et parfois même s’occuper des retours marchandises des clients mécontents en partenariat avec le service commercial (produits défectueux, cassés, erreurs de livraison, etc.).

Savoir utiliser un ordinateur est de plus en plus fréquemment demandé pour la gestion des manipulations et des déplacements. Le magasinier participe à la gestion logistique de l’entreprise.

Aujourd’hui, il lui faut savoir utiliser les logiciels informatiques et il lui faut savoir anticiper, planifier les besoins de la production, approvisionner rapidement en marchandises, etc.. Certains magasiniers sont de véritables gestionnaires de stocks, le stock existant, ce qui est à commander, les stocks non épuisés et périmés, etc.. Ces professionnels peuvent même être amenés à passer des commandes auprès des fournisseurs.

Le magasinier-cariste utilise différents matériels pour réceptionner, entreposer, stocker (gestion des stocks informatisés) et distribuer les marchandises. Ces matériels pour être utilisés sont désormais soumis à l’obtention par leurs utilisateurs du CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité). Il y a diverses catégories de CACES, 1, 3, 5, etc..

Ce professionnel peut aussi exercer des tâches plus administratives et il doit savoir utiliser l’informatique. Un certificat médical est obligatoire pour exercer. Le magasinier-cariste doit veiller à la sécurité des personnes car on lui demande d’approvisionner les entrepôts en marchandises rapidement sans provoquer d’accidents de travail.

Il n’est pas rare de voir des magasiniers-caristes jouer du klaxon dans les allées pour signaler leur arrivée ou pour se saluer entre eux !

Avant d’avoir une place stable en CDI, ce professionnel enchaînera sûrement de nombreuses missions en intérim ou des CDD. Les magasiniers-caristes ont peu de souci d’insertion professionnelle bien que leurs contrats restent précaires.

L’évolution professionnelle peut se faire sur des postes de chefs d’entrepôt ou de chefs d’équipe.

L’accès au métier

Aucun diplôme n’est exigé, si ce n’est l’obtention du CACES pour les magasiniers-caristes, à préparer en auto-écoles spécialisées ou en écoles privées.

Cependant, l’évolution du marché de l’emploi et de la formation fait que de plus en plus d’entreprises cherchent à recruter des profils de niveau V minimum détenant des diplômes comme le CAP Agent d’Entreposage et de Messagerie ou comme le Bac pro Logistique. Ces diplômes sont préparés dans des organismes privés ou dans les lycées professionnels.

Attention Réforme des BEP et donc des cursus de formation !

Les contraintes du métier

Le travail peut se dérouler de nuit, en journée ou en matinée ou en horaires fixes de journée, notamment dans la grande distribution. Tout dépend de l’organisation de l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Dans l’industrie

– Dans la grande distribution aux services SAV (Services Après-Vente) ou dans les entrepôts

– Dans les plates-formes logistiques de type messageries ou dans les centres de tri postaux, etc.