Devenir Le métier d’auxiliaire de puériculture

Vous souhaitez devenir auxiliaire de puériculture et vous avez au moins 17 ans ? Alors deux solutions s’offrent à vous. Soit vous avez déjà travaillé dans un milieu paramédical, dans ce cas si vous bénéficiez d’une expérience minimum, vous pouvez prétendre à la Validation des Acquis d’Expérience (VAE) pour obtenir le diplôme, sinon, vous devrez suivre une formation au sein d’un établissement reconnu qui se conclura par un concours.

La Validation des Acquis d’Expérience (VAE)

Pour obtenir le diplôme d’auxiliaire de puériculture, vous devez justifier d’une expérience professionnelle acquise comme salarié ou comme bénévole dans des fonctions connexes associées toujours à la petite enfance, à la sécurité et à l’hygiène. Vous avez la nécessité d’avoir cumulé trois années d’expérience professionnelle à taux plein (à savoir plus de 4 200 heures). Une fois ces conditions remplies, vous devez formaliser votre demande en déposant auprès de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS) un “livret de recevabilité de demande de validation des acquis de l’expérience”.

Après étude du dossier en commission et acceptation du dossier, vous avez l’obligation de suivre une formation de 70 heures avec expérience professionnelle propre au métier. Vous devrez alors jusqu’à une année, déposer un “livret de présentation des acquis d’expérience”. Vous serez alors reçu devant un jury qui évaluera si oui non vous validez l’ensemble des unités de formation d’auxiliaire de puériculture et serez alors diplômé.

En cas de validation partielle, vous devrez bien évidemment repassé les modules non validés dans la période de cinq année soit par formation soit par expérience professionnelle afin de pouvoir justifier de la validation totale de tous les acquis de compétence.

Les instituts de formation

La formation pour acquérir le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) dure dix mois et peut être dispensée en :

  • Institut de formation d’auxiliaires de puériculture (IFAP) ;
  • Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) ;

Règles d’admission au sein d’un institut de formation

Il est important de rappeler qu’aucun diplôme n’est requis pour être admis au sein d’un institut de formation. Il existe cependant un concours d’entrée à réussir qui sera différent selon que l’institut de formation est un IFAP (Institut de Formation à l’Assistance aux Personnes) ou un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers).

  • Le concours d’entrée en IFAP s’articule autour d’épreuves de tests logiques et de culture générale ainsi qu’un exposé sur un sujet lié au sanitaire et social avec séance de questions par l’auditoire. De plus, un entretien de motivation permet de laisser apprécier au jury l’envie du candidat pour devenir auxiliaire de puériculture.
  • Le concours d’entrée en IFSI est très légèrement différent. Il se compose d’une épreuve écrite d’un commentaire sur des textes propres au domaine du sanitaire et social ainsi qu’une épreuve orale sur les mêmes bases qu’en IFAP. De plus, un test d’aptitude (maitrise de la langue française et logique) reflétant le niveau du candidat est à passer.

Enfin, si vous avez une légère expérience professionnelle à valoriser, vous allez la possibilité d’être dispensé de certaines épreuves. Vous devez alors bien vous renseigner auprès de votre institut de formation.

Les prépas aux concours paramédicaux

Afin d’augmenter les chances de succès, le concours d’entrée peut être révisé en s’inscrivant dans une prépa aux concours paramédicaux. Attention, ces prépas sont bien entendues payantes. Elles proposent des cours et tests autour des sujets abordés dans les concours d’entrée. Il existe à la fois des prépas fonctionnant à plein temps (en continu sur une année complète ou bien sur un trimestre seulement), soit par un ou plusieurs stages intensifs au cours de l’année (plébiscité par celle ayant déjà une expérience professionnelle en cours d’année).

Enfin, n’oubliez pas qu’il existe deux sessions de rentrées en septembre et janvier. Pensez donc à vous renseigner dès maintenant auprès des établissements concernés !

La formation d’auxiliaire de puériculture

La formation dure 10 mois (41 semaines) selon les instituts de formation avec une rentrée en septembre ou en janvier. Elle est encadrée légalement par l’arrêté relatif à la formation d’auxiliaire de puériculture du 16 janvier 2006 (JO n° 27 du 1er février 2006).

La formation d’auxiliaire de puériculture regroupe huit modules théoriques et six stages.

Les modules théoriques enseignés en institut de formation, sont les suivants :

  1. Accompagnement d’un enfant dans les activités de la vie quotidienne.
  2. L’état clinique d’une personne à tout âge
  3. Les soins à l’enfant, activités d’éveil de la vie quotidienne.
  4. Ergonomie
  5. Relation – communication
  6. Hygiène des locaux
  7. Transmission des informations
  8. Organisation du travail

Les stages, de 140 heures chacun, sont à suivre dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales. Au total, vous avez l’obligation d’effectuer plusieurs types de stages à savoir :

  • Un stage dans un service de maternité
  • Un stage dans un service ou établissement accueillant des enfants malades.
  • Deux stages en structures d’accueil d’enfant de moins de 6 ans
  • Un stage dans une structure accueillant des enfants en situation de handicap ou de service de pédopsychiatrie ou en structure d’Aide Sociale à l’enfance
  • Un stage dans une structure optionnelle (pratique notamment pour vous orienter vers la structure que vous préférez)

Ces stages permettent de compléter les connaissances théoriques par une application pratique. Même si plus tard, vous n’êtes amenée à exercer votre profession que dans l’une des structures, la pluralité de cette expérience professionnelle vous permet d’obtenir une vision globale de tous les tenants et les aboutissants de la profession d’auxiliaire de puériculture.

Durant la scolarité, les élèves disposent aussi de congés selon la date d’entrée en institut :

  • 7 semaines pour les élèves commençant leur scolarité en janvier ;
  • 3 semaines pour les élèves commençant leur scolarité en septembre.

Les formations à distance

Attention ! Il n’existe pas de formation à distance pour devenir auxiliaire de puériculture. Cependant, le CNED et d’autres organismes de formation à distance reconnus permettent de se préparer au concours d’entrée des instituts de formation d’auxiliaire de puériculture. Il s’agit là d’une alternative crédible à la prépa médicale.

Les dispenses de formation

Des dispenses de formation sont accordées à certaines personnes titulaires :

  • Du diplôme professionnel d’aide-soignant ;
  • Du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile ;
  • Du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique.

La délivrance du diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture

En suivant la formation, la délivrance du DEAP s’effectuera sur la base des moyennes obtenues tout le long de l’année à la fois sur les épreuves théoriques ainsi que les épreuves pratiques (stages en structure médicale, socio-médicale ou paramédicale). Attention, il est indispensable d’obtenir une moyenne supérieure ou égale à 10 sur 20 dans chacun des modules de la formation.