Devenir Ingénieur d’études / Ingénieur chargé d’affaires en BTP-TP

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Métier
Durée de formation : 5 ans environ après le Bac
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : écoles d’ingénieurs ou Universités (Master Génie Civil et Infrastructures en deux ans après une Licence dans un IUP) ou Ecoles Supérieures de Commerce pour les ingénieurs chargés d’affaires BTP-TP
Déplacements : OUI

Les métiers

  • Ingénieur d’études en BTP-TP
  • Ingénieur chargé d’affaires en BTP-TP

Ces métiers sont pénuriques (en manque de personnel) et les entreprises du BTP/TP recherchent parfois pendant des mois des profils qualifiés. Elles se mettent souvent en quatre pour attirer vers elles des professionnels diplômés et expérimentés. Pour cela, elles sont présentes dans les jurys d’examens pour recruter directement leurs futurs salariés (issus des Universités et surtout des écoles d’ingénieurs) ou bien elles ‘ chassent ‘ des professionnels en poste chez des concurrents.

L’ingénieur d’études en BTP/TP recherche les techniques les plus appropriées pour mener à bien un projet.

Ce professionnel est responsable des études liées à la construction d’un ouvrage. Il étudie les éléments qui permettent à son entreprise de préparer son offre technique et financière et d’étudier la méthode de construction à mettre en oeuvre tout en prenant en compte la sécurité.

Quand il est ingénieur consultant au sein d’une entreprise d’audit ou prestataire de services, il peut être détaché dans une entreprise de BTP ou TP. Une équipe peut lui être imposée et il est responsable de ses résultats devant une double hiérarchie, celle de son employeur direct et celle de l’entreprise où il réalise sa mission.

Cet ingénieur est souvent spécialisé dans un domaine comme le Génie Civil (plutôt TP) ou le Bâtiment (BTP). Mais souvent, même avec un domaine de spécialisation, il maîtrise les autres domaines et les différents corps de métiers, la complexité des projets menés exigeant une grande polyvalence.

Le secteur d’activité dans lequel il développe son parcours professionnel est large et il peut être en charge de différentes missions, plus variées et plus complexes les unes que les autres. Il fait parfois du contrôle fonctionnel et réglementaire sur le terrain car La Législation est stricte et la vie des futurs usagers des infrastructures peut être mise en jeu.

L’ingénieur chargé d’affaires en BTP/TP est un expert dans le domaine du BTP ou du TP avec en plus une dimension commerciale. Il propose une solution globale au besoin d’une entreprise, une réponse technique, marketing, commerciale, tout en maîtrisant les risques. Il conseille techniquement une entreprise, propose une ou des solutions, qu’elle valide ou pas.

Puis, il assure la vente, l’installation ou la mise en route du projet et la surveillance technique et commerciale pendant, et après la vente. Il est l’interlocuteur privilégié du client et des services internes. C’est un homme de relations. Il coordonne les acteurs de la construction et les différents intervenants.

Il détecte les affaires, il étudie les problèmes et il réalise les actions commerciales et marketing. Il répond aux appels d’offres, établit l’offre commerciale, financière et technique, monte les dossiers et s’implique dans la réalisation du projet. Il réalise aussi le suivi commercial.

Bien souvent, il travaille avec un portefeuille de clients, essentiellement des entreprises, qu’il se doit d’étoffer par de la prospection. Ces ingénieurs chargés d’affaires travaillent beaucoup avec leur carnet d’adresses qui représente parfois un élément décisif dans leur recrutement.

Le monde du BTP/TP est en manque important de profils qualifiés. Les salaires et les avantages sont attractifs et il est courant que les ingénieurs chargés d’affaires passent d’une entreprise à une autre.

Une flexibilité de planning leur est indispensable pour les déplacements chez les clients ainsi que la maîtrise de l’anglais car certaines entreprises sont internationales. La langue anglaise est alors leur langue de travail.

L’accès au métier

Le sésame, c’est de faire, pour pouvoir exercer ces métiers, un parcours dans une école d’ingénieurs en BTP ou TP avec le choix d’une option de dernière année déterminante pour la spécialisation professionnelle.

Ecoles généralistes d’ingénieurs avec une option Génie Civil (Centrale) ou écoles spécialisées Travaux Publics comme L’Ecole des Ponts, tiennent le haut du pavé.

L’Ecole Supérieure des Travaux Publics, L’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers et L’Ecole des Ponts sont les plus prisées pour effectuer un parcours d’ingénieur d’études TP/BTP. Il y en a bien d’autres encore.

L’ingénieur chargé d’affaires a un profil ingénieur TP/BTP et/ou Ecole Supérieure de Commerce.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine, sauf organisation spécifique à l’entreprise. Des déplacements au national et à l’international sont à prévoir pour les ingénieurs chargés d’affaires.

Les lieux d’exercice

– Au sein de bureaux d’études dans les grandes entreprises de BTP/TP

– Au sein de cabinets spécialisés en contrôle réglementaire pour les entreprises de BTP/TP

– Au sein des cabinets d’ingénierie et d’entreprises prestataires de services en conseil, en audit ou en sous-traitance pour de la gestion de projets

– Au sein des Collectivités Territoriales comme contractuels ou comme titulaires après avoir passé et réussi un concours, essentiellement de catégorie A, c’est-à-dire accessible avec un niveau Licence minimum