Devenir Ingénieur d’études industrielles / Ingénieur chargé d’affaires en industrie

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 5 ans après le Bac au minimum
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : écoles d’ingénieurs ou Universités, et parfois Ecoles de Commerce pour les ingénieurs chargés d’affaires en industrie
Déplacements : OUI

Le métier

De la conception en bureau d’études l’ingénieur d’études industrielles passe généralement à la production des prototypes puis à la phase d’essais.

Concevoir de nouveaux produits industriels, imaginer de nouvelles méthodes, améliorer l’existant, envisager de plus larges applications à un produit ou à un procédé sont les objectifs professionnels d’un ingénieur d’études industrielles. Il travaille en fonction des budgets alloués à son bureau d’études et selon des cahiers des charges prenant en compte phases de développement, temps passé en recherches et coûts de conception et de production.

Il ne travaille jamais vraiment seul dans l’absolu puisqu’il est en lien avec les autres services et avec des techniciens qu’il manage parfois lors de la phase tests et lors de certaines phases en amont (dessin technique, etc.).

En gestion de projet et comme chef de projet, il est amené à être un manager d’hommes et ses directives (en relation avec la nature et la finalité du projet) doivent être claires pour toute l’équipe, souvent constituée de techniciens ou d’autres ingénieurs comme des ingénieurs méthodes ou qualité par exemple.

Quand il travaille au sein d’une entreprise d’audit ou dans une entreprise prestataire de services, une équipe lui est imposée chez le client chez lequel il est détaché et il est responsable du résultat devant une double hiérarchie, celle de son employeur et celle de l’entreprise cliente.

Il est spécialisé dans un ou plusieurs domaines comme la robotique, la pneumatique, l’électrotechnique, la résistance des matériaux, etc.. Souvent d’ailleurs, même s’il a un domaine de spécialisation, il connaît bien les domaines connexes à sa discipline étant donné la complexité des machines actuelles.

Le secteur d’activité dans lequel il commence à développer son parcours professionnel est important car il pourra vite être étiqueté expert d’un domaine particulier (automobile, aéronautique, machines-outils, etc.).

A lui de choisir un secteur qui l’attire, d’y construire ses compétences et de changer de secteur rapidement, s’il ne veut pas devenir expert d’un secteur d’activité particulier !

L’ingénieur chargé d’affaires en industrie est un expert d’un domaine particulier avec en plus une dimension commerciale. Si une entreprise a besoin d’une machine spécifique adaptée à ses besoins, il la conseille techniquement, puis il assure la vente, l’installation, la mise en service de la machine et le dépannage technique après la vente.

Bien souvent, il travaille avec un portefeuille de clients (essentiellement en B to B, c’est-à-dire auprès des entreprises) qu’il se doit d’étoffer par de la prospection. Ces ingénieurs travaillent beaucoup avec leur carnet d’adresses qui représente parfois un atout décisif lors de leur recrutement. En effet, le monde de l’innovation industrielle reste encore un monde relativement petit avec quelques majors seulement sur le marché.

Une flexibilité de planning est indispensable à ces professionnels pour des déplacements chez les clients ainsi que la maîtrise de l’anglais car les ventes se font parfois à l’étranger. De plus, ces professionnels travaillent parfois pour des groupes internationaux où la langue anglaise est la langue de travail utilisée.

L’accès au métier

Un Master Pro 2 Conception de Produits Industriels obtenu par la voie universitaire avec un anglais opérationnel et une expérience professionnelle d’un an obtenue par le biais de stages ou d’une formation en alternance ou d’un parcours professionnel déjà entamé, permet aux ingénieurs d’études industrielles de s’insérer sans trop de difficultés sur le marché de l’emploi.

Certains Masters proposent même de suivre leurs cursus en alternance dès le Master 1 (maîtrise professionnelle), ce qui est des plus judicieux pour l’insertion dans l’emploi par la suite. Cependant, des bassins d’activité régionaux constituent souvent des pôles d’emploi particuliers, le Nord-Ouest pour le naval par exemple, d’où la nécessité d’être mobile géographiquement.

Le sésame pour s’insérer reste encore un parcours en école d’ingénieurs avec le choix d’une option de spécialisation professionnelle de dernière année déterminante.

Un diplôme prestigieux d’école d’ingénieurs, généraliste ou spécialisée, est bien sûr recherché par les entreprises pour les postes d’ingénieurs d’études industrielles.

L’ingénieur chargé d’affaires en industrie aura une double compétence, technique et commerciale, (école d’ingénieurs et/ou école de commerce).

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine – sauf organisation spécifique de l’entreprise. Des déplacements au national et à l’international sont à prévoir pour les ingénieurs chargés d’affaires en industrie.

Les lieux d’exercice

– Au sein des bureaux d’études des grandes entreprises industrielles

– Au sein de cabinets d’ingénierie ou d’entreprises prestataires de services en conseil et en audit