Devenir Ingénieur chimiste – en résistance des matériaux – en mécanique des fluides et/ou en énergétique

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : 5 ans après le bac minimum pour pouvoir prétendre à un poste d’ingénieur
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat Scientifique de préférence
Lieux de formation : Universités ou Ecoles d’Ingénieurs
Déplacements : NON

Les métiers

  • Ingénieur chimiste
  • Ingénieur en résistance des matériaux
  • Ingénieur en mécanique des fluides
  • et/ou en énergétique

Les professionnels de ces métiers étudient, pour certains, les propriétés et les caractéristiques des matériaux, des fluides, etc. (résistance, souplesse, transparence, résonance, etc.), d’où des compétences nécessaires en chimie et en physique alliées à la passion des calculs mathématiques complexes pour pouvoir évoluer dans ces secteurs.

Ce sont dans les domaines du bâtiment, de la cosmétologie, de la métallurgie, de l’industrie automobile, de l’électronique que l’on retrouve ces professionnels. Les débouchés pour l’exercice de ces professions se situent donc dans le BTP et les TP ainsi que dans l’industrie (équipementiers aéronautiques et automobiles, optique, etc.). Les parcours se construiront à partir des options choisies au départ et à partir des stages effectués ou de l’expérience professionnelle acquise au fil du temps.

Ces professionnels travaillent plutôt dans des bureaux d’études privés de grandes entreprises ou dans des laboratoires. Il s’agit pour les entreprises de budgets importants à investir.

L’anglais technique est recommandé pour pouvoir lire les revues scientifiques internationales.

L’ingénieur chimiste est souvent spécialisé dans un secteur comme la pharmacie par exemple. Il conçoit les matières et les composants que nous utiliserons au quotidien (textiles, médicaments, cosmétiques, plastiques, etc.). Il peut travailler en bureaux d’études ou en laboratoires. Il peut intervenir à tous les stades passant de l’élaboration à la production puis à la commercialisation.

L’ingénieur en résistance des matériaux ne s’attache pas uniquement à la résistance des matériaux en tant que telle. Il s’attache aussi aux propriétés de ces derniers (résonance, transparence, souplesse, densité et poids, etc.). Cette discipline permet le calcul des contraintes et des déformations dans les structures. La résistance des matériaux ramène l’étude du comportement global d’une structure à celle du comportement local des matériaux qui la composent (comportements du béton, bétonnages spéciaux, constructions métalliques, etc.). Cette discipline permet de concevoir les structures selon des critères de résistance, de déformation et donc de coût financier.

L’ingénieur en mécanique des fluides et/ou en énergétique s’intéresse à l’étude du comportement des fluides (liquides, gaz) et des forces internes associées. Il s’attache aux flux et à leur transport (exemple : échanges gazeux et lumière). La mécanique des fluides a de nombreuses applications dans des domaines comme l’ingénierie navale, l’aéronautique, la climatologie, l’océanographie, etc..

L’accès au métier

Un Master 2 en Chimie ou dans une autre spécialité, selon la direction choisie, allié à un anglais technique est une exigence minimale de la part des entreprises dans leur recrutement. Dans le cadre d’une formation universitaire, les cursus de Master doivent comprendre des stages en entreprise pour faciliter l’insertion professionnelle. Les Ecoles d’Ingénieurs sont des sésames pour trouver un emploi, surtout Les Grandes.

Attention toutefois car selon les stages ou l’expérience professionnelle acquise, on peut très vite être étiqueté expert d’un secteur d’activité particulier et vouloir changer de domaine ensuite peut s’avérer très difficile !

Par l’intermédiaire de Licences Professionnelles, il est possible de trouver des postes de techniciens. Ces derniers sont alors assistants d’ingénieur. Dans ce dernier cas, le contenu des postes est plus orienté vers l’exécution et/ou la production.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en semaine et en journée le plus souvent.

Les lieux d’exercice

– Au sein des bureaux d’études et des laboratoires des grandes entreprises (optique, bâtiment, textile, automobile, aéronautique, etc.)

– Au sein des groupes pharmaceutiques, selon l’option choisie