Devenir Géomètre-topographe / Géomètre expert

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier  Formation
Durée de formation : 2 ans après le bac minimum pour être géomètre-topographe, plus pour devenir géomètre expert
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat S ou STI
Lieux de formation : lycées professionnels ou écoles privées du BTP ou grandes écoles spécialisées pour devenir géomètre expert (ESGT, INSA, ESTP)
Déplacements : OUI

Le métier

En bureau d’études et sur le terrain, le géomètre-topographe est un professionnel qui est sollicité sur des projets précis et généralement ponctuels comme des aménagements de terrain, des identifications de propriétés foncières, etc.. Bien connu pour se déplacer avec sa mire et pour être posté à des endroits souvent inattendus, il fait des relevés métriques qui serviront à établir des plans et une carte exacte des détails d’un terrain.

Ses plans représentent tous les détails apparents du sol et ils doivent tenir compte des limites juridiques, des contraintes fiscales et du cadastre. On retrouve aussi ce professionnel dans l’immobilier où il est sollicité pour des relevés ou pour des expertises ou pour l’estimation de biens.

Une fois les données relevées, le géomètre les traite en bureau d’études afin qu’elles soient exploitables ensuite par d’autres intervenants (corps du bâtiment et du TP en gros oeuvre). De plus, le géomètre-topographe expérimenté peut être aussi amené à faire des études qui fixent les limites des biens fonciers. Il peut aussi collaborer à l’établissement du plan d’occupation des sols ou expertiser la valeur d’une propriété agricole ou encore faire de la gestion d’immeubles.

On a cependant plutôt affaire pour remplir les précédentes tâches citées à de très bons techniciens géomètres (bac+2/3) ou à des géomètres experts.

A ce stade, ces professionnels seront amenés à travailler en collaboration avec des intervenants externes. Bon sens du relationnel, confiance en soi et compétences affirmées seront alors nécessaires.

Ce métier est technique et ses outils le sont aussi. Regarder à travers ce qu’on appelle communément les mires, c’est effectuer des relevés topographiques.

De plus, il faut savoir manier l’outil informatique et notamment les outils de DAO – Dessin Assisté par Ordinateur – pour modéliser bien souvent en 3D les relevés et les projections.

Le géomètre-topographe peut se spécialiser et devenir géomètre expert après avoir validé un diplôme supérieur.

L’accès au métier

Si le BEP Géomètre-Topographe existe ou plutôt existait (Attention Réforme des BEP !), il vaut mieux aujourd’hui se diriger directement vers le Bac pro Géomètre-Topographe pour pouvoir réussir à s’insérer professionnellement. Le BTS Géomètre-Topographe permet d’avoir une plus grande autonomie sur le terrain et il forme des profils recherchés pour leurs compétences de techniciens géomètres et pour leurs coûts salariaux relativement modérés comparés à ceux des ingénieurs géomètres.

Il y a aussi plusieurs Grandes Ecoles spécialisées, au Mans (ESGT), à Strasbourg (INSA), à Paris (ESTP) et à Marne-la-Vallée ( ENSG) pour devenir Géomètre Expert (diplôme de géomètre expert foncier DPLG, Diplômé Par Le Gouvernement) ou ingénieur géomètre en trois ans. Elles sont la voie royale pour l’insertion, un label de qualité hors pair. Quand on est diplômé DPLG, il faut se déclarer à L’Ordre des Géomètres Experts.

Pour devenir géomètre expert, une autre possibilité est envisageable : avoir un BTS Géomètre-Topographe et une expérience significative et suffisamment longue en cabinet de géomètres experts pour pouvoir devenir géomètre expert DPLG et se déclarer ensuite à L’Ordre des Géomètres Experts. Mais attention cette solution passera forcément par la validation préalable d’un diplôme supérieur au BTS par le biais d’une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) par exemple !

Attention Réforme pour permettre à certains diplômés de l’Université (juristes, géographes) de décrocher Le DPLG !

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine, sauf organisation spécifique à l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– En libéral, à son compte ou comme associé au sein d’un cabinet de géomètres experts pour un géomètre expert

– Comme salarié au sein d’un cabinet de géomètres experts pour le géomètre-topographe

– Dans Les Collectivités Territoriales, suite à un concours (notamment pour travailler sur les P.O.S ou Plans d’Occupation des Sols)

– Dans les grosses entreprises de BTP et TP pour intervenir en amont des chantiers avec l’architecte

– Dans certains grands groupes immobiliers pour déterminer les superficies foncières et pour estimer les biens