Devenir Fleuriste / Horticulteur / Pépiniériste

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : 2 ans pour acquérir un CAP ou un CAPA
Diplôme requis d’entrée en formation : niveau 3ème de préférence pour préparer un CAP ou un CAPA
Lieux de formation : lycées professionnels agricoles, CFA, Maisons Familiales Rurales, organismes de formation pour adultes
Déplacements : NON

Le métier

Ces métiers, et celui de fleuriste en particulier, demandent une aptitude à saisir les couleurs, à marier les matières et les volumes pour pouvoir créer des compositions artistiques. Pour les fleuristes, outre la présentation des bouquets, ce sont tous les soins quotidiens à prodiguer aux plantes et aux fleurs qu’il faut connaître afin d’assurer la survie de ces dernières (plantation, entretien, soins face aux maladies, etc.).

Il faut aussi savoir conseiller les clients en fonction de leurs besoins et de leurs objectifs. Bien souvent, les clients achètent parce que ‘ c’est beau ‘, d’où la nécessité pour les professionnels d’avoir un style à la fois original et standard (vitrines, agencements du magasin, compositions, etc.).

La fidélité de la clientèle est déterminante car le fonds de commerce est coûteux et les produits périssables. Il faut donc renouveler les produits fréquemment. Les opportunités d’écouler une fleur fanée ou un arbre malade sont inexistantes, bien sûr. La démarche commerciale est un aspect primordial à mettre en oeuvre par les professionnels.

Il faut être disponible, travailler les samedis et les jours fériés et s’organiser familialement et socialement en fonction. Il faudra aussi avoir de solides bases en comptabilité pour gérer un magasin ou une activité à son compte.

Physiquement, il faut tenir la distance, car composer n’est pas tout. Il faut aussi charrier les plantes, mettre en place les étals, arroser, planter, porter, etc..

Pour les métiers en extérieur ou en grande distribution, la manutention est d’autant plus pénible qu’elle est associée à des conditions météorologiques qui ne sont pas toujours des plus clémentes. Le contact clientèle est dans ce contexte beaucoup moins important. Cependant, on demandera alors à ces professionnels d’avoir leur permis de conduire pour livrer les clients.

Attention aux salaires qui sont souvent de l’ordre du SMIC !

Les fleuristes comme les pépiniéristes se mettent souvent à leur compte de manière indépendante ou en franchise. Le fleuriste s’occupe plus particulièrement des fleurs et des compositions florales.

Le pépiniériste produit et élève des végétaux d’extérieur (arbres, rosiers, conifères, etc.) en pleine terre ou en conteneurs. Arrosage, greffage, rempotage, travail du sol, traitements, etc. font partie de ses activités quotidiennes. Attention aux allergies (herbicides, insecticides) et à la résistance physique qui doit être forte !

Quant à l’horticulteur, il cultive une grande variété de plantes avec une finalité ornementale. Il est parfois spécialisé dans une ou plusieurs des branches de l’horticulture (paysagisme, floriculture, arboriculture, etc.).

L’accès au métier

Un diplôme est généralement nécessaire pour être recruté comme salarié et est indispensable pour s’installer à son compte. On peut préparer le CAPA Horticole – Productions Florales et Légumières ou le CAPA Productions Horticoles spécialité Pépinières.

Un CAP Fleuriste existe aussi de même qu’un BP Fleuriste. Attention Réforme des BEP et des BEPA ! Il est aussi possible d’obtenir un BTM ou un BM (Brevet de Maîtrise). Voir aussi L’Ecole des Fleuristes de Paris et ses programmes de formation. Un Bac pro Technicien-Conseil Vente en Produits Horticoles et Jardineries peut aussi se préparer dans des Maisons Familiales Rurales par exemple. Certains CACES sont exigés pour pouvoir conduire certains engins.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en semaine, en soirée, le samedi et certains jours de fêtes. Il n’y a pas de déplacement, sauf s’il y a un service de livraison.

Les lieux d’exercice

– En boutiques comme fleuristes indépendants ou franchisés, etc.

– En grandes surfaces spécialisées

– En pépinières

– En serres florales, légumières ou horticoles