Devenir Employé de libre service / Hôte – Hôtesse de caisse

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : aucune ou de 9 mois à 2 ans pour un CAP
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou niveau 3ème pour un CAP
Lieux de formation : lycées professionnels ou en interne ou dans le cadre d’un stage professionnel conventionné organisé par un organisme de formation pour adultes
Déplacements : NON

Le métier

Parfois ces professions se différencient peu dans leur contenu, parfois elles sont bien distinctes, c’est l’organisation interne de l’entreprise qui en décide.

L’employé de libre service c’est celui qui met en rayon les produits. En grande surface, il a des rayons prédéfinis. Il navigue entre la réserve, les chambres froides et les rayons pour disposer la marchandise selon des linéaires et des squelettes déterminés. Ce n’est pas lui qui décide que tel ou tel produit sera sur la deuxième étagère à droite mais un plan précis établi à l’avance par son entreprise.

Dans le cas de mises en rayon de produits frais ou extra-frais, la rotation des produits pour assurer leur vente rapide et le respect des normes HACCP (normes fixant les conditions d’hygiène et de sécurité alimentaires) sont déterminants.

Bien souvent, il faut à ce professionnel se lever tôt car la mise en rayon se fait avant l’ouverture du magasin au public. Certains rayons sont réapprovisionnés en cours de journée. Il y a aussi des ports de charges lourdes à assumer. Même si les transpalettes facilitent le travail, il faut pouvoir monter les produits ou les réorganiser de façon à réachalander les rayons (eaux et boissons, etc.) ou les têtes de gondoles (les emplacements en tête de rayon qui entraînent la mise en valeur de certains produits).

Certains employés de libre service assurent aussi l’entretien du magasin avec des aspirateurs ou avec des auto laveuses.

Attention le merchandiseur, contrairement aux idées reçues, optimise la présence et la présentation des produits dans les magasins ! Il analyse les rayons et il étudie les comportements des consommateurs. Il utilise des logiciels spécifiques de traitement des données et il doit convaincre et motiver le personnel de distribution. Il a un Bac+2 commerce ou un Master pro Marketing.

L’hôtesse de caisse ou hôte de caisse, mais le métier reste encore très féminisé, travaille assise ou debout face à une caisse électronique à écran tactile. Elle doit connaître les différents modes de paiement et leurs utilisations (cartes bleues, chèques, chèques-vacances, etc.) et savoir rendre la monnaie pour que sa caisse tombe juste à la fin de la journée.

Elle a un rôle d’accueil très spécifique par son sourire, par son amabilité et parfois même par sa grande patience face au mépris des clients, à leur mauvaise foi ou à leur mauvaise humeur. C’est aussi une professionnelle qui, si elle a un bon relationnel, peut trouver une certaine satisfaction dans le contact clientèle. Parfois certains clients choisissent d’ailleurs sciemment la caisse spécifique d’une caissière, même s’il y a la queue devant, juste parce que c’est elle qui la tient. Ce n’est pas rare. Elle participe ainsi à la fidélisation de la clientèle.

Outre son accueil, sa compétence lors des passages en caisse et l’exactitude de sa caisse en fin de journée, on demande aussi à la caissière ou hôtesse de caisse d’être vigilante quant aux vols. Elle doit être ferme et elle doit vérifier les sacs et les caddies. Certains écrans de caisse sont parfois équipés d’une caméra pour vérifier, à hauteur des caddies et des poussettes, les vols éventuels, même si le magasin emploie des agents de sécurité. La plupart des hôtesses de caisse sont elles-mêmes placées sous télésurveillance pour assurer leur sécurité en cas d’agression et pour vérifier leur intégrité.

Elles peuvent évoluer vers des postes de chefs de caisse et avoir la responsabilité de l’exactitude de la recette globale du magasin en fin de journée (surveillance des hôtesses de caisse, intervention en cas d’erreur de caisse, etc.). Leur responsabilité peut alors être engagée en cas d’erreurs répétées (pertes).

Aujourd’hui, et notamment dans les magasins hard discount, la plupart des employés sont à la fois en libre service, en caisse et détachés à l’entretien du magasin en fin de journée (auto laveuse, etc.).

L’accès au métier

Jusqu’à présent, aucun diplôme n’était exigé pour exercer ces métiers. De plus en plus souvent cependant, un BEP (Attention Réforme des BEP et donc des cursus de formation !) ou un CAP est souhaité afin de s’assurer que les candidats aux postes maîtrisent certaines bases. Il s’agit aussi de répondre aux exigences de recrutement de certains groupes.

Des stages courts (de un à trois mois)  ‘ professionnalisants ‘ permettent d’intégrer rapidement ces postes. Le CQP Employé de Commerce et le titre de niveau 2b confirmé hôte (sse) de caisse sont reconnus par le secteur du commerce et de la grande distribution.

Attention des diplômes de plus en plus élevés sont demandés sur ces postes !

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée (tôt le matin parfois), en soirée, en semaine, le samedi et parfois les dimanches et les jours fériés.

Les lieux d’exercice

– Dans la grande distribution

– Chez les discounters

– Dans les grandes surfaces de bricolage

– Dans les petits magasins

– Etc.