Devenir Educateur, animateur de jeunes enfants / Auxiliaire de puériculture / Assistant maternel / Assistant familial

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : de quelques mois à 3 ans après le Bac, selon le métier visé
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun pour être assistant maternel, assistant familial, animateur de jeunes enfants ou auxiliaire de puériculture, mais Bac nécessaire pour être éducateur de jeunes enfants
Lieux de formation : écoles ou établissements agréés avec entrée sur concours pour être auxiliaire de puériculture ou éducateur de jeunes enfants
Déplacements : NON

Comment devenir

  • Éducateur de jeunes enfants
  • Auxiliaire de puériculture
  • Animateur de jeunes enfants
  • Assistant maternel
  • Assistant familial

Le métier

Pendant longtemps, le secteur de La Petite Enfance a été ouvert à tous ceux qui en avaient ‘ la fibre ‘. Ces professions souvent féminines se sont professionnalisées depuis quelques années déjà, et plus encore depuis les décrets de février 2007.

Exercer ces métiers ne consiste pas à jouer avec les enfants ou à s’amuser avec eux. Les travaux de Dolto, de Winnicott et de différents professionnels spécialistes du développement de l’enfant ont fait prendre conscience de la nécessaire prise en compte de l’impact du groupe et de l’environnement dans la construction de la personnalité de l’enfant.

L’animateur de jeunes enfants et l’auxiliaire de puériculture sont plus centrés sur le développement psychomoteur et affectif de l’enfant. Ils s’y consacrent à travers jeux, soins quotidiens (le change, les repas, etc.) et ils s’occupent aussi de l’entretien du matériel et des locaux. Sur le terrain, ils sont les garants du bien-être de l’enfant.

L’éducateur de jeunes enfants s’inscrit dans un schéma de coopération et de relais avec les parents. Il accompagne des jeunes enfants (de 0 à 7ans) dans une démarche éducative et sociale globale en lien avec leur famille. Il est donc tourné vers la démarche éducative, vers la prévention de l’exclusion sociale, de la maltraitance, etc.. C’est la personne de référence pour les parents.

La dimension psychologique est ici déterminante notamment au niveau des éducateurs de jeunes enfants qui doivent accompagner la séparation parents/enfant pour que ce dernier développe son individuation puis son autonomie, ce qui est bien souvent source d’angoisse pour lui. Les éducateurs doivent valoriser la fonction parentale et ne jamais s’y substituer.

C’est un travail d’équipe à accomplir aussi bien en interne qu’en externe, travail réalisé en partenariat avec le médecin de La PMI (Protection Maternelle et Infantile), les psychologues pour enfants (CAMSP ou Centre d’Action Medico Social Précoce, etc.), le relais des assistants maternels, la CAF (pour les directives financières et juridiques), etc..

En ce qui concerne les métiers d’assistant maternel ou d’assistant familial, se rendre pour plus de détails les concernant à la section ‘ Accès au métier ‘ qui suit.

L’accès au métier

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

L’éducateur de jeunes enfants a un Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants ou DEEJE. La formation dure trois ans dont quinze mois de stage et se déroule dans une école agréée par Le Ministère de L’Emploi et de La Solidarité après réussite au concours d’entrée (épreuves écrites puis orales). Ce concours est accessible avec un Bac.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Formation Formation

Pour être auxiliaire de puériculture, il faut être titulaire du Diplôme Professionnel d’Auxiliaire de Puériculture (DPAP) qui se prépare en un an dont vingt-quatre semaines de stages dans des écoles spécialisées. Ce diplôme est délivré par la DDASS et se prépare dans une soixantaine d’établissements publics. L’entrée dans ces écoles s’effectuent sur concours. Les épreuves écrites et orales portent sur le programme du BEP Carrières Sanitaires et Sociales. Il faut avoir dix-sept ans pour se présenter au concours et aucun diplôme n’est exigé pour s’y inscrire.

Perspectives d’emploi : Métier Formation Formation Formation

Les parcours de formation pour être animateur de jeunes enfants sont multiples. On peut passer par Le Ministère de L’Education Nationale pour acquérir son CAP Petite Enfance (niveau V) ou par Le Ministère de La Jeunesse et Des Sports pour obtenir un BAFA qui est une qualification. Voir les organismes habilités par La Direction de La Jeunesse et Des Sports qui tient une liste à jour.

On peut aussi passer des diplômes comme le BEATEP (niveau IV), le BAPAAT (niveau V), etc.. Ces diplômes sont peu demandés sur le marché de l’emploi. Ils permettent surtout de se présenter aux concours ou de travailler dans La Fonction Publique.

La Loi ayant renforcé l’exigence de compétences, il est de plus en plus difficile de trouver un emploi et surtout un emploi stable avec ce genre de parcours. Les personnes qui ont ces diplômes travaillent plutôt dans le cadre de remplacements par le biais de contrats aidés ou elles travaillent de manière saisonnière.

Perspectives d’emploi : Métier Métier Métier Formation

L’assistant maternel est agréé par Le Conseil Général du Département dont il dépend. Il doit faire une demande d’agrément. Il sera alors invité à participer à une réunion d’information. Là on lui remettra un dossier qu’il devra remplir. Si son dossier est recevable, un travailleur social de La PMI (Protection Maternelle et Infantile) viendra visiter son domicile pour vérifier la conformité de ce dernier en matière de sécurité et d’hygiène. Si cette visite est positive, l’assistant maternel effectuera une formation prise en charge par L’État pour enfin se voir délivrer son agrément qui définira le nombre d’enfants à accueillir et leur tranche d’âge.

Il faut compter au minimum quatre mois pour effectuer toutes ces démarches et pour obtenir un agrément.

L’assistant familial pour être agréé effectuera les mêmes démarches que l’assistant maternel avec en plus des évaluations sociales et psychologiques mais il s’agira en ce qui le concerne de l’accueil jour et nuit d’enfants placés par des organismes sociaux et donc d’accompagnement éducatif.

Être famille d’accueil implique d’avoir une vie équilibrée et de pouvoir accueillir un ou plusieurs enfants en rupture familiale et souvent sociale. Il faut donc avoir un bon équilibre personnel et savoir garder une distance raisonnable. Un Diplôme d’État d’Assistant Familial existe et est accessible en suivant pendant les trois premières années d’exercice une formation qualifiante. Ce diplôme est accessible aussi par La VAE.

Ces deux derniers métiers sont jusqu’alors plutôt féminisés bien qu’ils s’ouvrent désormais aux hommes.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en soirée en semaine.

Les lieux d’exercice

– Dans les structures d’accueil : crèches, haltes-garderies, centres de loisirs pour les enfants plus âgés, Maisons de L’Enfance

– Dans des organismes de conseil : Conseils Généraux, PMI, associations de relais parents-enfants, Mairies aux services Enfance

– Dans les établissements sanitaires et sociaux : maisons d’accueil spécialisées, Instituts Médico-Pédagogiques, etc.

– A domicile, chez eux ou chez un particulier, pour les assistants maternels. Ces derniers peuvent aussi être rattachés à une structure et alterner travail en structure et travail à domicile.

– Chez eux pour les assistants familiaux