Devenir Eboueur / Rippeur / Agent de déchetterie – d’entretien de la voirie

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 2 ans pour un CAP
Diplôme d’entrée en formation requis : aucun ou niveau 3ème
Lieux de formation : centres de formation ou organismes de formation professionnelle
Déplacements : OUI

Le métier

  • Eboueur
  • Rippeur
  • Agent de déchetterie
  • Agent d’entretien de la voirie

Hier appelé éboueur, aujourd’hui appelé rippeur, mais cela reste le même métier, ce salarié nous permet de ne rien respirer de désagréable et de circuler sur des trottoirs ou dans des rues propres. Rappelez-vous, si vous en avez connues, les grèves des éboueurs ou sinon imaginez les odeurs nauséabondes, les rues encombrées de sacs poubelles parfois éventrés, les chiens errants, la peur des rats, etc.. Ce métier, parfois si peu considéré, est pourtant d’une très grande utilité sanitaire puisqu’il consiste à collecter les déchets ménagers de façon classique ou sélective.

Se déroulant dans des conditions environnementales souvent peu agréables, ces métiers, qui présentent l’intérêt d’être des métiers de terrain qui s’exercent en petite équipe, voire seul, permettent de gérer son activité sans contact direct avec la hiérarchie, ce qui n’empêche pas à cette dernière de demander des comptes.

De ces professionnels toujours en uniforme hygiène et sécurité, aucun diplôme particulier n’est encore vraiment exigé. Il faut néanmoins avoir une bonne condition physique et de ne pas être, de préférence, daltonien, bien que ce critère ne soit pas rédhibitoire pour exercer.

Si ces professionnels sont au contact des usagers, ceci concerne les agents de déchetterie, une solide capacité à informer autrui sur les modes de recyclage ou de tri est alors sollicitée. Il faut aussi que ces personnels, qui peuvent être aussi des agents d’entretien de la voirie, sachent laisser une poubelle sur le trottoir et donc ne pas la vider pour ne pas enfreindre La Législation.

Il est aussi vital pour eux de savoir ne pas se mettre en danger avec des déchets mal triés ou dangereux (seringues, produits chimiques, matériaux très coupants, etc.).

L’accès au métier

Aucune qualification particulière n’était jusqu’alors demandée, si ce n’est parfois le permis C (Poids Lourds), des CACES et les habilitations pour les éboueurs qui doivent parfois remplacer le conducteur de benne quand celui-ci est absent. Pourtant un CAP Agent de Gestion des Déchets et Propreté Urbaine existe, de même qu’un Bac pro Hygiène et Environnement. Pour exercer ce métier, il faut avoir ses vaccins à jour.

En qualité de fonctionnaire territorial, le recrutement pour être éboueur s’effectue par Le Centre de La Fonction Publique Territoriale par voie de concours interne ou externe de catégorie B et/ou C.

Les contraintes du métier

Les horaires de travail dépendent de l’organisation de l’entreprise et du cahier des charges. Le travail peut se faire en journée ou en soirée, de nuit, en semaine et/ou le week-end.

Les lieux d’exercice

– Dans Les Collectivités Territoriales (Mairies, Communautés de Communes, etc.)

– Dans des entreprises de recyclage de déchets ou dans des sociétés privées de services