Devenir Directeur d’établissement sanitaire, social, médico social

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 2 à 3 ans environ selon l’expérience professionnelle et le diplôme de départ
Diplôme requis d’entrée en formation : voir les conditions d’accès aux différents diplômes et aux concours
Lieux de formation : Instituts du Travail Social (IRTS, IRTESS, etc.), EHESP, Paris 8
Déplacements : NON

Le métier

Ces métiers à grandes responsabilités demandent des compétences et un savoir-être démontrés préalablement sur le terrain. Ces professionnels sont de vrais coordinateurs d’actions et de projets éducatifs, médicaux ou sociaux dans un environnement institutionnel et juridique réglementé.

Ils doivent être aptes à gérer une unité de travail et des équipes. Ils doivent être aptes aussi à concevoir et à monter des projets en prenant en compte les politiques sociales, médicales et éducatives en cours, les budgets et la sécurité de tous. Pour cela, il leur faut créer des partenariats, rendre compte de l’utilisation des subventions, assurer la mise en place et le respect de la politique interne, anticiper les besoins latents, garantir les intérêts des usagers, et ce n’est pas encore tout.

Il leur faut aussi mener une démarche qualité, réaménager des locaux, changer de méthodes de travail en fonction de La Législation en cours, gérer les conflits internes et externes, etc..

De plus en plus fréquemment, la gestion financière et budgétaire prend de l’importance et il y a parfois conflit entre l’économique et l’humain, notamment dans les secteurs touchant aux personnes âgées ou dans les centres hospitaliers qui devront être rentables même s’ils sont rattachés au secteur public.

Il faut donc être psychologiquement fort et stable, avoir du bon sens, un grand pragmatisme, une vison globale des situations, un sens aigu de la gestion économique et humaine, un sens de la diplomatie assorti d’autorité naturelle, une aptitude à la négociation et beaucoup de conviction pour réussir dans ces fonctions.

Ces directeurs sont d’habiles stratèges du management humain, du projet éducatif et des finances.

La responsabilité du directeur d’établissement sanitaire, social ou médico social peut être mise en cause devant le tribunal pénal. Ce sont aussi des postes où les directeurs peuvent être licenciés rapidement en fonction des événements ou des conjonctures politiques et économiques.

L’accès au métier

Perspectives d’emploi : **

Avec Le CAFERUIS (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale) de niveau II (bac+3).

Pour obtenir ce diplôme, il faut avoir au moins un diplôme de travail social de niveau III ou un diplôme de travail social de niveau IV et deux ans d’expérience professionnelle. Voir les autres conditions d’admission. La formation est d’environ 820 heures dont 420 heures en entreprise. Elle se déroule sur deux ans maximum dans des écoles privées comme les IRTS qui doivent être agréées (sélection sur dossier et sur entretien). Ce diplôme permet d’être chef de service dans des établissements à caractère social. Ce diplôme est aussi accessible par la VAE.

Perspectives d’emploi : ****

Avec Le CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement Social ou de Service d’Intervention Sociale) de niveau I (bac+5).

Pour obtenir ce diplôme, il faut être un directeur en poste. Ou bien alors il faut être titulaire soit d’un diplôme de niveau II inscrit au RNCP soit d’un bac+3 soit d’un diplôme de niveau III avec une expérience d’un an comme cadre dans le champ de l’action sanitaire, sociale ou medico sociale ou avec une expérience de cinq ans dans le champ de l’action sanitaire, sociale ou médico sociale.

La formation est d’environ 700 heures théoriques sans compter les heures de formation pratique (500 heures environ) et elle se déroule sur trente mois maximum dans des écoles privées comme les IRTS (sélection sur dossier et entretien). Ce diplôme permet à ses détenteurs d’être directeurs d’établissements sanitaires, sociaux, médico sociaux (maisons de retraites médicalisées, etc.).

Perspectives d’emploi : ****

L’Ecole de Rennes (EHESP ou Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique de Rennes) est la seule école formant, après réussite aux concours nationaux, les futurs cadres supérieurs de santé du secteur public comme les directeurs d’hôpitaux, les directeurs d’établissements sanitaires, sociaux et médico sociaux ou DESSMS. Le DESSMS suit une formation alliant théorie et pratique de 24 mois.

Cette école propose aussi des formations pour être Directeur des Soins ou Inspecteur de l’Action Sanitaire et Sociale, etc.. Les élèves ayant réussi leurs parcours de formation seront directeurs de soins ou directeurs d’hôpitaux publics, etc..

Des Masters en management, en gestion des établissements de santé ou médico sociaux existent aussi (voir L’Université Paris 8 par exemple).

Les contraintes du métier

Les horaires sont variables, selon le type d’établissement, avec des nuits, des week-ends et des jours fériés travaillés.

Les lieux d’exercice

– Dans tous les établissements sanitaires, sociaux et médico sociaux. Listings auprès des Directions Départementales ou Régionales des Affaires Sanitaires et Sociales par le fichier FINESS (Fichier National des Etablissements Sanitaires et Sociaux). Voir aussi les réseaux des CREAI ou Centres Régionaux pour L’Enfance et L’Adolescence Inadaptées

– Certains directeurs partent travailler au sein d’ONG (Organisations Non Gouvernementales) sur des missions humanitaires. L’anglais et une disponibilité d’au moins trois à six mois sont alors impératifs