Devenir Directeur Administratif et Financier (DAF) / Contrôleur de gestion / Auditeur financier

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 6 ans environ après le Bac plus expérience professionnelle pour les DAF
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : Universités, écoles privées de comptabilité, Ecoles de Commerce, Grandes Ecoles de Management, IEP, ENA
Déplacements : NON

Le métier

Le pôle financier est souvent considéré comme l’un des trois pôles décisionnels de l’entreprise avec le service commercial et le service Ressources Humaines. Le dirigeant d’entreprise s’appuie fortement sur les professionnels de ce secteur pour prendre des décisions à court, moyen et long terme, et pour définir sa stratégie.

Analyste des marchés économiques, mais aussi observateur et analyste des coûts en interne, le contrôleur de gestion traque les économies et s’intéresse à la rentabilité des services, du personnel, des méthodes de travail, etc.. Bref, à tout ce qui représente un coût financier.

Il s’appuie sur des tableaux de bord et sur des outils de pilotage (pour les coûts de production, pour la gestion des stocks, etc.). Il essaie aussi de prévoir les tendances à moyen terme, et il suit le budget. Il suit et analyse les écarts en comparaison avec le budget, réalise un reporting mensuel, analyse les données et préconise des actions d’optimisation des performances. Il participe à l’élaboration budgétaire annuelle et aux révisions trimestrielles.

Le DAF ou Directeur Administratif et Financier supervise la gestion financière d’un organisme, assure les relations avec les apporteurs de fonds, prépare les budgets et fournit les prévisions de rentabilité. Il met en oeuvre l’application des réglementations et de La Législation dans la structure dans laquelle il intervient. Il est en lien avec tous les services de l’entreprise dans laquelle il opère. Il occupe un poste stratégique et il manage souvent une équipe comprenant des contrôleurs de gestion, des comptables, des responsables administratifs, etc.. Il peut se voir aussi attribuer la responsabilité de la gestion des Ressources Humaines dans certaines entreprises.

L’auditeur financier établit un diagnostic sur la santé d’une entreprise à partir d’une enquête et il analyse le fonctionnement et l’organisation des activtés. Il peut être auditeur interne ou auditeur externe ou auditeur de La Cour des Comptes.

L’accès au métier

Il faut compter sur une expérience terrain solide en comptabilité de gestion, sur une expérience de chasse aux coûts, en cabinet d’audit par exemple, ainsi que sur un diplôme bac+5 pour occuper un poste de contrôleur de gestion. Ces postes sont ouverts aux jeunes diplômés.

Seule la validation d’un Master pro Droit, Economie, Gestion mention comptabilité, contrôle, spécialité contrôle de gestion par exemple ou un diplôme de L’Institut d’Etudes Politiques section Economie et Finance permettra d’atteindre le niveau demandé par les entreprises. L’anglais est quasiment toujours exigé, puisque ce sont souvent des entreprises internationales ou ayant un volet à l’import et/ou à l’export qui recrutent.

Le diplôme recherché peut être aussi un Master 2 Comptabilité et Gestion Financière ou un DSCG. Parfois, certains professionnels passent du droit des affaires au contrôle de gestion, après une formation de quelques mois.

Les diplômes ou titres de niveau I et II provenant des Grandes Ecoles de Management (MBA Audit et Contrôle de Gestion, etc.), des IAE ou Institut d’Administration des Entreprises et de certaines Ecoles de Commerce sont les plus recherchés par les entreprises. Ils donnent la possibilité d’être Directeur Administratif et Financier après quelques années d’expérience.

Un auditeur financier a souvent un Master Audit ou Contrôle de Gestion ou il est diplômé d’une Ecole de Commerce ou bien il vient de l’ENA, s’il est auditeur de La Cour des Comptes.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en horaires fixes de journée, parfois en début de soirée, sauf organisation spécifique de l’entreprise

Les lieux d’exercice

– Au sein de grandes entreprises
– Au sein de cabinets d’audit et de cabinets de prestataires de service en analyse comptable et financière
– Au sein des Collectivités Territoriales
– Au sein des organismes publics et privés de la santé (hôpitaux notamment)