Devenir Diététicien / Médecin nutritionniste

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : de 2 ans à 11 ans après le Bac environ, selon la profession visée
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat Scientifique de préférence
Lieux de formation : lycées techniques d’état, IUT de Créteil, établissements privés homologués pour les diététiciens et Facultés de Médecine pour les médecins nutritionnistes
Déplacements : NON

  • Diététicien, diététicienne
  • Médecin nutritionniste

Le métier

Contrairement au stéréotype établi, la plupart des diététiciens et des médecins nutritionnistes ne sont pas forcément filiformes, beaux et musclés. Ces métiers sont bien souvent exercés en coopération avec d’autres médecins comme les psychiatres, les pédiatres, les médecins généralistes ou divers spécialistes. En effet, les problèmes alimentaires sont parfois la conséquence d’autres problématiques plus ou moins bien identifiées (problèmes biologiques, problèmes psychologiques, etc.).

Ces professionnels interviennent auprès de patients qui doivent suivre un régime alimentaire obligatoire suite à certains dysfonctionnements (diabète, cholestérol, etc.). Ils interviennent aussi au niveau d’une surcharge pondérale médicalement reconnue comme dangereuse pour la santé (risques cardio-vasculaires, etc.). Ou bien alors ils interviennent encore dans le cadre d’une pathologie de la relation difficile à soi-même et/ou à autrui (anorexie, boulimie, mauvaise image de soi, etc.).

Le diététicien ou le médecin nutritionniste est avant tout un professionnel qui doit établir une relation de confiance avec le patient. Il traite le problème souvent diagnostiqué en amont par un autre professionnel et il doit rétablir l’équilibre nutritionnel de son patient par une stratégie adaptée. Il est parfois considéré à tort par le patient comme celui qui va le juger, le féliciter ou le réprimander en fonction des résultats obtenus. Il a donc une influence subjective importante sur la plupart des patients, d’où la nécessité pour lui d’avoir de la diplomatie, de la conviction et aussi de l’humour.

Le nutritionniste est un médecin.

Le diététicien est un intervenant conseil en matière d’équilibre alimentaire, un paramédical rééducateur de santé spécialisé en diététique et en nutrition.

L’accès au métier

Le métier de diététicien se prépare tout d’abord par le biais du BTS Diététique et ce BTS fait l’objet d’une sélection à l’entrée (sur dossier et entretien). C’est un cursus plutôt difficile d’accès (taux de réussite et débouchés incertains) qui permet d’obtenir le Diplôme d’Etat de Diététicien. En effet, l’exercice de la profession se fait en libéral car peu de postes sont offerts en tant que salariés et les patients n’ont pas encore le réflexe d’aller spontanément consulter un diététicien. Ils préfèrent passer par leur médecin généraliste ou par un médecin nutritionniste pour des raisons culturelles et financières.

Certaines personnes s’orientent vers la diététique après un DUT Génie Biologique option Diététique (IUT de Créteil par exemple).

Le parcours pour devenir médecin nutritionniste passe par celui de la Médecine (bac+9) suivi de deux années d’études supplémentaires. La voie d’accès est unique : Les Facultés de Médecine. C’est un parcours régi par le ‘ numerus clausus ‘, c’est-à-dire qu’il y a un nombre défini à l’avance de candidats qui pourra passer en deuxième année de Médecine. Ce sont donc les meilleurs étudiants qui se verront offrir la possibilité de continuer en Médecine à la fin de leur première année.

Les futurs médecins nutritionnistes devront choisir à l’issue de leurs études de Médecine de faire un DESC de Nutrition en deux ans environ.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et tard le soir. Le samedi matin est fréquemment travaillé.

Les lieux d’exercice

– En libéral au sein d’un cabinet, mais les horaires de travail sont souvent irréguliers car établis en fonction de la disponibilité des patients (travail, obligations familiales, etc.)

– Dans des organismes publics de santé où le professionnel suit les patients de leur entrée à leur sortie de l’établissement. Il s’agit d’une prise en charge complète et le professionnel exerce alors en hôpital, en clinique

– Dans des organismes médico-sociaux pour établir les menus : hôpitaux, maisons de retraites, écoles, etc.