Devenir Credit Manager / Trader / Actuaire

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier FormationFormation
Durée de formation : 5 ans après le Bac environ
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat, de préférence scientifique pour les actuaires
Lieux de formation : Universités, Grandes Ecoles de Commerce, Grandes Ecoles orientées finance, filières reconnues par L’Institut des Actuaires
Déplacements : NON

Le métier

Les professionnels de ce secteur s’appuient sur leur compétence à analyser le marché financier ou l’environnement économique pour faire réaliser des opérations financières lucratives à leur entreprise.

Chargé d’évaluer la capacité d’une entreprise cliente à payer ses dettes, en cas d’achat de marchandises ou en cas d’opérations commerciales effectuées avec elle, le credit manager chargé de recouvrement analyse les chiffres de cette entreprise, son potentiel financier et l’évolution générale du marché avant d’accorder un prêt ou de valider une transaction.

Au sein d’une entreprise qui fournit des biens ou des services, il contrôle les encours clients et la solvabilité de ces derniers afin d’être sûr que la marchandise livrée ou que la prestation exécutée sera réglée par eux dans un délai minimum. Il prévient les risques et il se trouve au carrefour des services comptabilité, gestion financière, administration des ventes et commercial. Parfois, on le retrouve au sein de banques ou de compagnies d’assurances où il peut intervenir pour des accords de prêts aux professionnels.

Ce professionnel est l’intermédiaire entre La Direction Financière et les commerciaux.

Analyste financier avec un bon feeling, analyste du marché aussi, il est aussi parfois juriste, et il va alors jusque devant les tribunaux poursuivre des créanciers. Il monte dans ces cas-là des dossiers avec pièces justificatives à l’appui.

Son diagnostic financier est parfois difficile à établir mais sa réponse ne pourra pas être ambiguë car son employeur lui demandera de se porter garant de la transaction engagée, et d’en valider ainsi le recouvrement.

Le trader ou opérateur de marché travaille au sein d’une banque, d’un fonds privé d’investissement ou d’une société de bourse. Il négocie des valeurs engagées par son employeur, spécule et anticipe les fluctuations du marché afin de générer des profits financiers. Il gère avant tout les placements en actions par une analyse fine du marché et de ce qui semble se profiler sur la scène économique.

Les derniers scandales financiers ont remis fortement en cause cette profession, mais les banques par exemple ne sont pas refroidies pour autant et elles proposent toujours des postes à des personnes ambitieuses qui ne comptent pas leur temps et qui vivent au rythme de La Bourse et des échanges.

L’actuaire est un expert dans le secteur des assurances essentiellement. Son rôle consiste à gérer les fonds considérables recueillis par les compagnies d’assurance. Il maîtrise l’environnement financier mais aussi les aspects juridiques, comptables, fiscaux, commerciaux, etc.. De formation scientifique, il est spécialiste de la gestion des risques. Il peut mettre en place le suivi de la sinistralité et en faire l’analyse, produire des comptes prospectifs, etc.. Il doit être à l’écoute des évolutions réglementaires.

Dans tous les cas, ces professionnels gèrent l’argent d’autrui et ils doivent se montrer à la fois efficaces et fiables tout en prenant nécessairement des risques qu’ils doivent essayer de calculer et de gérer au mieux.

L’accès au métier

Les traders sont des personnes ayant réalisé un parcours en Grandes Ecoles de Commerce (bac+5) ou d’ingénieurs. Ils sont titulaires d’un Master Gestion d’Actifs ou d’un Master pro Droit, Gestion, Economie mention banque, finance, assurance, et ils ont fait des stages de formation probants. Ou bien alors ce sont des personnes qui ont une expérience professionnelle reconnue qui prétendent à ces postes. Des Mastères spécialisés existent aussi (MS Ingénierie Financière, Finance de Marchés, etc.). Il vaut mieux pour ces personnes avoir un carnet d’adresses fourni car c’est aussi le réseau de connaissances qui permet d’accéder à ces fonctions. Parler anglais est obligatoire.

Les credit managers ont souvent fait un parcours dans le droit ou la finance (Master pro ou formation en ESC). Ce sont aussi parfois des commerciaux avec une bonne expérience professionnelle qui se sédentarisent sur ces postes. Ils ont pour atout la connaissance du terrain et du tissu économique (marchés, concurrence, santé des entreprises, etc.). Une expérience bancaire est souvent appréciée.

Les actuaires sont formés dans l’une des dix filières de formation reconnues par L’Institut des Actuaires (3ème cycle).

Les contraintes du métier

Le travail se déroule en horaires fixes de journée et en semaine sauf pour les traders ou en cas d’organisation spécifique de l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Au sein de grosses entreprises (industrie, agroalimentaire, commerce, BTP, etc.)
– Au sein des services bancaires et des compagnies d’assurances
– Au sein de cabinets et de fonds privés d’investissement