Devenir Conducteur de bus et de car

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 2 ans pour obtenir un CAP ou bien obtention nécessaire du permis D et de la FIMO
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou niveau 3ème pour un CAP
Lieux de formation : auto-écoles spécialisées et organismes spécialisés (AFT-IFTIM, PROMOTRANS, ECF, etc.) ou CFA ou à La RATP après recrutement
Déplacements : OUI

Le métier

Le conducteur de bus et de car prend en charge des usagers pour les mener d’un point à un autre, tout en assurant leur sécurité par une conduite souple et adaptée. Il est responsable du respect de l’ordre, des consignes de sécurité et de la courtoisie au sein de son véhicule. La plupart des conducteurs doivent aussi contrôler, vendre les tickets de transport et encaisser le prix des courses. Il leur faut aussi avoir de bonnes bases en mécanique générale pour pouvoir entretenir ou dépanner leur véhicule.

Selon un itinéraire précis établi à l’avance, le conducteur de bus doit respecter les horaires, les points d’arrêt, les consignes, sans jamais perdre de sa concentration.

Parfois bloqué dans les embouteillages, notamment dans les grandes villes, il se doit de faire aussi face au nombre élevé de personnes qui montent dans son véhicule aux heures de pointe. Il se doit de garder son sang-froid et de rester calme pour assurer la meilleure prise en charge qui soit. Courtois, souriant, il accueille les passagers, et il participe au bon déroulement du voyage par sa présence et par son savoir-être.

Bien souvent aussi, il informe les voyageurs sur des itinéraires ou sur des lieux touristiques, à leur demande. Il doit rester en contact avec sa base pour signaler tout incident.

Certains conducteurs de bus et de car font du ramassage scolaire, d’autres font des dessertes de villes ou du transport touristique au national ou à l’international. La maîtrise de l’anglais est dans ce dernier cas appréciée.

L’accès au métier

Aucun diplôme de base n’est exigé pour devenir conducteur de bus et de car. Il faut avoir vingt et un ans, posséder son permis de conduire automobile (permis B) pour pouvoir passer le permis D (Transport en Commun avec véhicule de plus de huit places assises outre le siège du conducteur), et avoir la FIMO option ‘ Voyageurs ‘ (Formation Initiale Minimum Obligatoire) qui est désormais obligatoire et à renouveler tous les cinq ans. Il faut aussi passer une visite médicale et avoir un casier judiciaire vierge.

Avoir un diplôme comme le CAP Agent d’Accueil et de Conduite Routière-Transport de Voyageurs ou des titres de niveau V dispense de la FIMO et permet aux jeunes, dès dix-huit ans, d’exercer ce métier.

La RATP recrute des candidats âgés d’au moins vingt et un ans titulaire du permis B et/ou D. Aucun diplôme n’est exigé. Une formation en alternance de douze semaines est proposée aux candidats sélectionnés. Une qualification professionnelle devra être obtenue en fin de formation (permis D, épreuves de contrôle continu). La formation sera plus courte si le candidat a le permis D.

Voir le site Internet de La RATP.

Les contraintes du métier

Le travail se déroule le matin, en journée, en soirée, la nuit et le week-end, sauf organisation spécifique de l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Dans des entreprises privées de transport effectuant du ramassage scolaire, des dessertes de villes ou des voyages au national et à l’international

– Dans des Collectivités Territoriales, notamment pour des dessertes de villes ou pour du ramassage scolaire

– A La RATP