Devenir Chercheur en Sciences du Sport

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Formation Formation Formation
Durée de formation : de 5 à 8 ans après le bac au minimum
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : Universités
Déplacements : OUI

Le métier

Les Sciences du Sport, c’est l’ensemble des Sciences qui ont pour but la connaissance des différents aspects des pratiques sportives. Ces sciences déterminent donc des théories concernant les pratiques physiques. Différentes disciplines de recherche existent.

Des Sciences qui étudient les pratiques sportives du point de vie historico-social : essai d’explication des pratiques (histoire), étude des transformations sociales apparues sur la scène des pratiques sportives (sociologie), analyse des pratiques sportives se référant aux conditions d’existence (ethnologie).

Des Sciences qui étudient les pratiques sportives du point de vue constitutif (situations de faits et d’opposition). Des disciplines étudient les pratiques sous les angles physiologique, psychologique, didactique ou technologique ou des productions.

A ces différentes sciences s’ajoute l’épistémologie des Sciences du Sport ou étude de la constitution et du fonctionnement des savoirs.

Le milieu du sport est souvent un terrain d’expériences et d’observations sociales (le groupe, la relation de coaching, etc.) ou physiques (anatomie, résistance à l’effort, gestion du stress, etc.). C’est pourquoi les professionnels de ces disciplines travaillent souvent en lien avec des médecins nutritionnistes, des médecins du sport, des psychologues, des sociologues, des éducateurs sociaux, etc., sans oublier les acteurs commerciaux bien sûr (agents sportifs, etc.).

Les Sciences du Sport font l’objet des mêmes protocoles de recherche que leurs consoeurs : hypothèse, mise en place d’un protocole qui démontre cette dernière ou l’infirme. La Littérature sur Les Sciences du Sport est moins développée mais chaque recherche fait néanmoins l’objet d’une publication.

Les observations et les relevés de données se font sur le terrain, puis l’analyse de ceux-ci se fait en laboratoire universitaire. La plupart des cursus en formation doctorale se déroulent d’ailleurs au sein des laboratoires des Universités.

Travailler comme chercheur en Sciences du Sport est encore difficile, si l’on s’en tient à cette stricte formulation. Certains de ces professionnels interviennent comme enseignants, d’autres comme chercheurs au sein des laboratoires, d’autres encore empruntent la voie de la santé et ils deviennent alors diététiciens dans des clubs sportifs ou bien ils sont délégués médicaux pour de grands laboratoires.

L’accès au métier

Pour devenir chercheur en Sciences du Sport, il faut commencer par avoir un Master Recherche (bac+5) Sport Santé Société ou Sciences du Sport par exemple qui s’effectue essentiellement dans les Universités ou à L’ENS Cachan par exemple. Cette Ecole Nationale Supérieure est un centre de recherche reconnu où l’on peut préparer l’agrégation externe en EPS ou poursuivre un cursus universitaire en formation doctorale avec pour objectif de devenir chercheur ou enseignant-chercheur. Il peut être aussi judicieux de construire son parcours avec une Licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) qui sera suivie d’un Master 2 STAPS.

C’est un secteur particulier et il faut souvent être soi-même un sportif de haut niveau pour pouvoir ensuite étudier cette discipline. Pour ceux qui souhaitent poursuivre leur cursus, un Doctorat STAPS avec soutenance de thèse est possible après un Master 2 STAPS.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en semaine et en journée, mais parfois les horaires sont aléatoires (week-ends travaillés).

Les lieux d’exercice

– Dans des organismes publics ou parapublics de recherche (CNRS, INSERM, INRP, etc.)

– Au sein de Clubs et de Fédérations Sportives

– Au sein des Collectivités Territoriales ou du Ministère de La Jeunesse et des Sports comme contractuel ou comme titulaire (après la réussite d’un concours) pour intervenir dans la politique sportive ou d’animation (service culturel d’une grande Mairie, etc.)

– Comme éducateur sportif (après un deuxième diplôme à acquérir par voie professionnelle dans le secteur du social)

– Comme agent commercial (agent sportif, gestion de l’image d’un club ou d’un sportif, gestion de boutiques, etc.)

– Comme délégué médical au sein de laboratoires

– Comme diététicien après la validation d’un deuxième diplôme en règle générale

– Comme enseignants ou comme enseignants-chercheurs