Devenir Chaudronnier

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Métier Métier Métier
Durée de formation : de 9 mois à 2 ans maximum pour obtenir un CAP
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou niveau 3ème pour un CAP
Lieux de formation : CFA, lycées professionnels, organismes de formation pour adultes
Déplacements : NON

Le métier

Le chaudronnier crée des ouvrages fréquemment sur commande et sur mesure en métal lourd ou parfois en fonte. La matière étant difficile à travailler à cause de la chaleur ambiante (fours à fusion, etc.), du matériel à utiliser et des équipements de protection, le chaudronnier se doit donc d’être en bonne condition physique. Peu de personnes se dirigent vers ces métiers et le marché de l’emploi est demandeur.

A partir d’une matière brute et d’un plan technique, le chaudronnier façonne, découpe, plie, emboutit, soude, etc. pour donner forme à des cuves, à des tuyaux, à de futures infrastructures. En bref, il donne forme à ‘ du lourd ‘ qui partira en convoi exceptionnel.

Pour cela, il utilise du matériel à utilisation manuelle, pour la soudure par exemple, tout en étant désormais assisté par des machines à commandes numériques, notamment dans toutes les phases de façonnage du métal. Il lui faut donc savoir programmer (programmation de base) sans se tromper car les matières sont onéreuses, les délais de production préétablis et certaines phases très laborieuses.

Le chaudronnier doit veiller à la qualité des pièces et des éléments produits conformément au cahier des charges défini avec le client. Il doit aussi veiller à assembler les éléments de manière cohérente, efficace et sécurisée.

Attention au dos, aux yeux, aux mains ! Une grande vigilance concernant le respect des normes de sécurité est indispensable.

L’accès au métier

Un diplôme est indispensable sinon il faut justifier d’un niveau. Le CAP Construction d’Ensembles Chaudronnés ou Réalisation en Chaudronnerie Industrielle permet de s’insérer dans le secteur sans difficulté. Des diplômes plus élevés comme le Bac pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle ou le BTS Réalisation d’Ouvrages Chaudronnés SM ou Construction Métallique ou Construction Navale ou le BTS CRCI permettent d’accéder à des postes à responsabilités et voire même de concevoir des pièces et des éléments. On peut aussi se diriger vers un Master Design Industriel ou vers un diplôme d’ingénieur en chaudronnerie.

Un parcours en alternance ou par le biais d’un contrat de professionnalisation est la voie royale pour se former et pour s’insérer professionnellement ensuite.

Les contraintes du métier

Le travail peut se dérouler de nuit, en journée ou en matinée, ou en horaires fixes de journée, selon l’organisation de l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Dans toutes les entreprises de métallurgie lourde et de chaudronnerie