Devenir Chargé de clientèle bancaire / en assurance

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Métier Formation
Durée de formation : 2 ans après le Bac minimum
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : en lycées professionnels ou en Instituts Universitaires de Technologie ou en CFA, puis en interne pour une formation sur les produits et sur les services propres à l’entreprise d’accueil (banques ou compagnies d’assurances)
Déplacements : NON

Les métiers

  • Chargé de clientèle bancaire
  • Chargé de clientèle en assurance

Loin des clichés liés à la comptabilité, les chargés de clientèle bancaire ou les chargés de clientèle en assurance sont des commerciaux qui doivent placer des produits ou des services financiers auprès de leurs clients, fidéliser ces derniers et développer leur portefeuille propre par de la prospection. Ils sont formés en interne afin de bien connaître leur clientèle et d’avoir un argumentaire convaincant sur le terrain.

Projections financières, propositions de prêts, besoin d’un produit ou d’un service, tout se négocie. Même si La Loi n’autorise pas certains packages forcés, il semble que certains professionnels de la banque par exemple fassent parfois l’impasse sur ces règles.

Proches de leurs clients qu’ils se doivent de connaître, les chargés de clientèle bancaire réalisent des opérations bancaires courantes et ils augmentent leur salaire fixe proche du SMIC avec des primes sur des ventes de produits et de services financiers selon des objectifs définis à l’avance avec leur hiérarchie. Ils interviennent aussi en cas de problèmes financiers de leurs clients (investissements, découverts non autorisés, litiges sur des comptes communs, etc.) et ils recherchent la meilleure solution pour satisfaire les deux parties en présence, le groupe qu’il représente et leurs clients.

C’est un métier de contact, de feeling, un métier technique aussi selon les produits vendus dans les banques ou les compagnies d’assurances (assurances décès, gestion du patrimoine, etc.). C’est un métier où il est nécessaire d’établir une relation de confiance avec le client. Chaque partenaire y gagnera en matière de tranquillité et de rentabilité. Les contrôles des résultats des chargés de clientèle par leur entreprise sont importants et le reporting peut être hebdomadaire, mensuel ou plus rarement trimestriel.

L’évolution professionnelle est possible pour ceux qui réalisent les meilleurs résultats et la qualité de la relation clients dépend souvent de la politique clients menée par les entreprises (banques ou compagnies d’assurances). Pour se différencier entre elles sur le marché, certaines banques ou certaines compagnies d’assurances jouent sur la fiabilité de leurs services. Des structures jouent sur la qualité d’écoute. D’autres mettent l’accent sur les intérêts financiers offerts, etc..

Travailler pour une banque ou pour une compagnie d’assurances, c’est avant tout pour les professionnels de ces métiers intégrer la culture et les objectifs du groupe qui les emploie.

L’accès au métier

Sans un bac+2 Commerce ou un BTS Négociation Relation Client ou un BTS Banque ou un BTS Assurances ou bien encore un DUT Techniques de Commercialisation, point de salut !

Les candidats recherchés sur ces postes de chargés de clientèle ont moins de trente ans, ils sont diplômés et pleins d’ambition et ils ont un profil très commercial. Tels sont les critères actuels de recrutement qui ne peuvent pas toujours s’afficher officiellement mais qui sont effectifs sur le terrain.

Les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation jeunes sont très prisés par les entreprises et ils permettent ensuite une bonne insertion professionnelle.

Il est aussi possible d’envisager d’occuper des postes pointus dans ces milieux en suivant des cursus dans des écoles très spécialisées.

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine et parfois le samedi, sauf organisation spécifique de l’entreprise.

Les lieux d’exercice

– Au sein des banques

– Au sein des compagnies d’assurances

– Au sein d’entreprises de courtage en produits bancaires ou en assurances

– Parfois en tant qu’indépendant auprès d’une banque, d’une compagnie d’assurances ou d’une entreprise de courtage