Devenir Agent littéraire / Professeur de théâtre, de danse, d’écriture

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Formation Formation Formation
Durée de formation : aléatoire car ce sont plutôt opportunités et réputation qui font la différence. Dans le milieu littéraire on s’attend cependant à rencontrer des profils bac+5
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun ou Baccalauréat pour l’entrée en cursus universitaires
Lieux de formation : Universités, écoles privées ou publiques d’Arts de La Scène et du Spectacle, Conservatoires
Déplacements : OUI

Le métier

Ce sont des métiers qui se pratiquent dans des cercles artistiques fermés. Attention aimer la lecture ou la scène ou être un artiste reconnu ne signifie pas que vous serez un bon agent ou que vous serez capable de transmettre votre savoir !

Le professeur de théâtre, de danse, etc. fixe le programme de travail, explique les techniques à utiliser, stimule les personnes afin qu’elles intègrent et qu’elles mettent en oeuvre ce qu’elles apprennent. Il crée un environnement propice à l’apprentissage par des exercices qui permettent aux élèves de se confronter à eux-mêmes, au regard d’autrui et par là-même de progresser. Dans les petites structures, il gère aussi l’administratif et le matériel.

Il doit instaurer un équilibre entre individualités (et individualisme) et esprit d’équipe (cohésion d’équipe). Fin psychologue, disponible, ferme, dynamique et dynamisant, il est souvent l’élément fédérateur du groupe et il impulse l’énergie nécessaire pour aller de l’avant.

Il est souvent lui-même auteur et acteur ou chorégraphe et danseur, etc.. Il peut avoir créé sa propre compagnie. Il pratique souvent encore sa propre discipline ou il l’a longtemps pratiquée et il en connaît tous les secrets. Il est au fait des pratiques officielles et officieuses de ces milieux fermés et il sait comment s’y comporter, y circuler et y faire sa place.

L’agent littéraire est un intermédiaire entre un écrivain et un éditeur. Il est chargé de convaincre un éditeur de publier un ouvrage qu’il a décidé de promouvoir. Le système d’agent littéraire n’existe que de façon très confidentielle en France. Négociateur de contrat et débrouillard, l’agent littéraire doit valoriser le profil de ceux pour lesquels il travaille et avoir de l’entregent. Il est généralement rétribué par un pourcentage sur les droits d’auteur versés par l’éditeur aux écrivains.

L’accès au métier

Des Ecoles d’Arts de La Scène et du Spectacle forment au départ ces professionnels qui veulent transmettre leur art mais ce sont surtout réputation et carnet d’adresses qui sont de vrais tremplins pour pouvoir travailler ensuite dans ces milieux. Toutes les écoles de formation ne se valent d’ailleurs pas. C’est une question de qualité des cours, de réseaux mais aussi parfois de modes. Plusieurs lieux de formation existent pour le théâtre par exemple : les Ecoles Nationales d’Art Dramatique de Lyon, Paris, Strasbourg, les écoles nationales reconnues, l’Université (Paris X Nanterre, Grenoble III, etc.), les conservatoires régionaux ou municipaux et les écoles privées.

Ce sont souvent des personnes qui pratiquent leur art depuis des années qui exercent ces activités de professeur. Ces artistes participent à des représentations afin de créer, de pratiquer, de s’évaluer et de se faire connaître. Les opportunités et les rencontres sont donc déterminantes pour travailler en tant qu’artistes professionnels et professeurs. Un statut de professionnel indépendant pour les agents littéraires et pour ceux qui créent leur propre compagnie est requis.

Les concours externes de professeurs des conservatoires sont ouverts aux titulaires du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur des conservatoires classés.

Les enseignants et les musiciens intervenant en milieu scolaire jouent un grand rôle de transmission et leur formation est organisée par l’intermédiaire des onze centres ou départements de formation des enseignants de la danse et de la musique (CEFEDEM) et des neuf centres de formation des musiciens intervenants (CFMI). A l’issue des formations des diplômes sont délivrés. On peut aussi enseigner en lycées ou en collèges en passant un Capes ou une Agrégation.

Pour les agents littéraires, une culture de base est nécessaire mais il n’y a pas de profil particulier à mettre en avant. Le profil général induit de connaître le milieu de l’édition, d’être débrouillard et d’avoir le sens de la négociation.

Pour animer des ateliers d’écriture (cela vaut aussi pour les correcteurs), la profession plébiscite aujourd’hui des personnes qui ont un bac+5 minimum (en Lettres Classiques, en Lettres Modernes, en Linguistique, etc.) et qui ont écrit et publié des romans, etc.. La culture générale doit être solide et la capacité d’analyse pertinente et rapide.

Ces professionnels doivent aussi avoir une dimension commerciale s’ils sont travailleurs indépendants.

Les contraintes du métier

Les horaires sont très aléatoires et s’établissent selon les opportunités, les rencontres, les événements, etc.. Il faut donc avoir une grande disponibilité horaire pour rejoindre ces professions.

Les lieux d’exercice

– Souvent en freelance pour les agents littéraires

– Plutôt comme salarié (vacataire, etc.) au sein de grandes structures (théâtre, etc.)

– Au sein de Conservatoires

– Au sein de structures régionales ou départementales (DRAC, etc.)