Devenir Acteur / Comédien / Animateur radio – télé / Cascadeur / Comédien de doublage

Résumé de l’accès au métier

Débouchés Métier Formation Formation Formation
Durée de formation : aléatoire
Diplôme requis d’entrée en formation : aucun précisément
Lieux de formation : souvent au sein de Conservatoires, d’Ecoles Nationales d’Art Dramatique ou de cours privés d’art dramatique pour les acteurs et pour les comédiens, école de cascade, écoles de journalisme pour les animateurs radio-télé
Déplacements : OUI

Comment devenir ?

  • Comédien de doublage
  • Acteur
  • Comédien
  • Animateur radio
  • Animateur télé
  • Cascadeur

Le métier

Certains de ces professionnels sont sur le devant de la scène, d’autres dans l’ombre mais ils sont tous indispensables à la réussite globale d’un projet de création. Il s’agit pour certains de ces professionnels d’incarner une variété d’émotions étendue et de faire vivre un personnage qui n’est pas eux.

L’acteur intervient dans le domaine de la télévision et du cinéma.

Le comédien travaille plutôt au théâtre. Beaucoup de ces artistes rêvent d’exercer ces professions pour la notoriété et pour les flashs alors que critiques, reconnaissance et renommée fluctueront sans cesse. Avant d’atteindre un certain niveau médiatique, il leur faudra être repérés et recevoir des propositions de rôles.

Le travail préalable à toute représentation imposera exercices de diction, approche psychologique des personnages, intériorisation des rôles et des textes, enchaînement des situations, etc.. C’est tout un environnement à ‘ absorber ‘ avant de pouvoir l’offrir au public. Il y a donc un travail personnel et un travail d’équipe avec les différents intervenants à réaliser. Les heures de préparation sont intenses.

Les comédiens de doublage sont des acteurs qui prêtent leur voix et qui donnent de l’intensité à des personnages. Ils les rendent vivants et ils créent une ambiance, une atmosphère (onomatopées, etc.). Ce sont souvent des professionnels détenteurs de voix particulières qui leur permettent d’interpréter plusieurs personnages au sein d’une même histoire, d’un même film.

D’autres professionnels prêtent leur image et leur corps pour des mises en scènes spécifiques. Ils interprètent des scènes de nu au cinéma ou ‘ prêtent ‘ des parties de leur corps (mains, jambes, etc.) ou encore exécutent des parties techniquement difficiles à réaliser (jouer du piano, etc.).

Les cascadeurs sont des doublures physiques d’acteurs et ils ont pour particularité d’effectuer les scènes dangereuses. Véritables sportifs, très résistants physiquement, ils réalisent des actions au millimètre près. Ceux qui aiment les sensations fortes et qui sont exigeants peuvent travailler dans l’ombre d’une vedette et se constituer une véritable renommée dans le milieu du spectacle.

Les animateurs télé et/ou radio (de plus en plus souvent, la passerelle se fait entre ces deux médias) ont une prestance, du charisme et une capacité à animer à la fois un concept, des interviews de personnalités et des thématiques spécifiques.

Physiquement et oralement pour les animateurs télé ou juste oralement pour les animateurs radio, bien que les studios de radio soient de plus en plus souvent équipés de Webcams pour diffuser les émissions sur Internet, ces professionnels travaillent en fonction d’un cahier des charges et d’un budget définis, d’un timing précis, etc..

De plus, tout ne peut pas être dit concernant certains sujets ou certains événements sensibles (élections présidentielles, etc.). Attention pas de temps morts à l’antenne, pas de cafouillages mais maîtrise et imagination sans faille de rigueur ! Avant de réaliser un projet, il faudra à ces professionnels avoir une idée, la développer, convaincre des financeurs, des producteurs de sa rentabilité ou de l’intérêt du projet pour leur renommée.

L’image renvoyée est déterminante pour réussir dans ce monde. Elle obéit bien souvent à des modes et elle se construit en fonction des ‘ amitiés ‘.

L’accès au métier

Une bonne dose de volonté, une bonne formation, des rencontres et de la chance sont certainement les meilleurs ingrédients pour entrer dans ce monde particulier. Certains acteurs courent les castings, d’autres cherchent les endroits où il faut aller pour se faire repérer. Un grand nombre de prétendants aux rôles d’acteurs travaillent leur jeu par le biais de cours et de stages ou intègrent des Ecoles Nationales d’Art Dramatique ou des écoles publiques nationales reconnues mais très sélectives ou des écoles privées qui peuvent préparer aux concours des écoles publiques ou des conservatoires municipaux ou régionaux ou des Universités (métiers intellectuels du théâtre). Voir les conditions d’accès à toutes ces écoles : pratique du théâtre, âge, niveau d’études, etc..

Des filières plutôt littéraires permettent d’acquérir une bonne culture générale.

Les cascadeurs sont des professionnels qui apprennent souvent leur métier ‘ sur le tas ‘ après avoir suivi un entraînement sportif. Une école Action Training forme des cascadeurs qui auront entre 17 et 30 ans et qui devront être de vrais sportifs.

Il n’y a pas de formation spécifique pour être animateur radio et/ou télé et il faut bien souvent multiplier les stages pour percer. Faire un bac+2 Arts option Médiation Culturelle et Communication (MCC) ou faire un IUP Métiers de l’Image et du Son peut être une bonne entrée.

Des écoles privées de communication forment aussi au métier d’animateurs télé. Voir aussi les écoles de journalisme qui ont une spécialisation télévisuelle ou radio (Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes ou Ecole Supérieure de Journalisme ou Studio M).

Les contraintes du métier

Les horaires de travail varient en fonction des événements, des propositions.

Les lieux d’exercice

– Au sein de chaînes de télévision publiques ou privées

– Au sein de radios

– Au sein de compagnies de théâtre

– Au sein d’associations subventionnées

– Etc.