Devenir Acheteur industriel

Résumé de l’accès au métier

Débouchés : Métier Métier Formation Formation
Durée de formation : de 4 à 5 ans minimum après le Bac
Diplôme requis d’entrée en formation : Baccalauréat
Lieux de formation : en Universités ou en Ecoles d’Ingénieurs et/ou en Ecoles de Commerce (plus expérience professionnelle) ou en écoles spécialisées en achats industriels
Déplacements : OUI

Le métier

L’acheteur industriel a un rôle de négociateur et il se doit aussi d’effectuer une veille pointue en terme de prix et de matières premières en multipliant ses sources et en analysant les informations recueillies. Très éloigné de l’image d’un exécutant qui passe commande selon les directives des services en interne (la production, etc.), il analyse les coûts et il propose des solutions notamment quand il y a flambée des prix. Il étudie l’intérêt de s’approvisionner sur d’autres marchés que ceux qu’il pratique couramment (ouverture sur L’Asie, etc.).

Parler anglais lui est indispensable pour négocier à l’étranger et parler une seconde langue est un plus pour lui (l’allemand, le chinois, etc.). L’acheteur industriel a le pouvoir de valider ou d’invalider une transaction mais face à lui les fournisseurs ont la main sur les délais de livraison, etc. et ils peuvent parfois être surchargés de commandes.

Face aux imprévus (grève logistique, rupture de stocks, dépôt de bilan d’un fournisseur, etc.), il doit mettre en oeuvre des solutions rapides et efficaces pour que la production puisse continuer sans rupture de stocks. Sa valeur pour une entreprise et sa compétence résident pour une bonne part dans son carnet d’adresses entretenu et mis à jour très régulièrement. D’ailleurs, lors d’un recrutement, la possession d’un carnet d’adresses conséquent (fournisseurs, tarifs, remises, etc.) est un élément qui pèse fortement dans l’embauche d’un acheteur.

L’accès au métier

Aujourd’hui, même avec de l’expérience, les entreprises sont de plus en plus exigeantes dans leur recrutement. Le profil idéal d’un acheteur englobe trois dimensions : un diplôme bac+5 d’ingénieur industriel, deux à cinq ans minimum d’expérience du métier d’acheteur et un anglais courant et technique.

Peu de candidats répondent à tous ces critères d’embauche mais ces compétences sont de plus en plus demandées par les entreprises.

Un diplôme d’école d’ingénieurs et/ou un diplôme d’une école spécialisée en commerce industriel ou en import-export de marchandises techniques de niveau Master 1 ou 2 (ex maîtrise et DESS) sont souhaités.

Un certain nombre d’Universités proposent des Licences Professionnelles d’acheteurs industriels.

Voir aussi L’Institut du Management de l’Achat Industriel (MAI) et son Master Spécialisé Achats Internationaux et L’ESAAL, etc..

Les contraintes du métier

Le travail s’effectue en journée et en semaine – sauf organisation spécifique de l’entreprise. Des déplacements au national et à l’étranger sont à prévoir dans ce métier.

Les lieux d’exercice

– Aux sièges de grands groupes industriels (métallurgie, plasturgie, industries pétrolières, équipementiers automobiles, etc.)

– Au sein de grands groupes institutionnels comme La SNCF, etc.

– Au sein de centrales d’achat de la grande distribution (grandes surfaces de bricolage)